Arc de Triomphe : le démontage de l’œuvre posthume de Christo débute ce lundi

A partir d’aujourd’hui et jusqu'au 10 novembre, l’Arc de Triomphe va être progressivement déshabillé pour retrouver sa pierre naturelle. L’œuvre éphémère a attiré plus de 800 000 visiteurs.

Le monument parisien avait disparu sous 25 000 mètres carrés de toile gris bleu "recyclable en polypropylène et 3000 mètres de corde rouge de la même matière", expliquait un communiqué du CMN, le Centre des monuments nationaux. Dès aujourd'hui, les cordistes vont reprendre possession de l'édifice pour les opérations de démontage qui doivent être terminées avant les commémorations du 11-Novembre.

36 ans après le Pont-Neuf, le monument historique parisien de la place de l'Etoile a été enveloppé selon les volontés du couple d'artistes Christo et Jeanne-Claude. Les travaux ont commencé dès le mois de juillet dernier. L'œuvre posthume et éphémère a été dévoilée le 18 septembre dernier.

Un succès populaire

L’œuvre monumentale a attiré plus de 800 000 visiteurs en 2 semaines. Avec pour point d'orgue ce dernier week-end en raison de la Nuit Blanche et d'un dimanche sans voiture, place de l'Etoile et sur les Champs-Elysées.

Le tissu qui a servi à emballer l'Arc de Triomphe doit être recyclé en Allemagne, tout comme les cordages et la charpente en bois qui soutenait le grand manteau.

Des morceaux de la toile sont déjà à vendre sur des sites internet. Ces carrés n'ont pas volés, selon nos confrères du Midi Libre, il s'agirait de "cadeaux" offerts lors des visites payantes du monument. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture