L’association Paris en Selle publie le classement des maires favorables (ou non) au vélo

Des cyclistes circulent dans le quartier des Champs-Elysées à l’occasion de la Journée sans voiture du 16 septembre 2018 (illustration). / © FRANCOIS GUILLOT / AFP
Des cyclistes circulent dans le quartier des Champs-Elysées à l’occasion de la Journée sans voiture du 16 septembre 2018 (illustration). / © FRANCOIS GUILLOT / AFP

L’association d'intérêt général Paris en Selle a publié jeudi un palmarès des maires des différents arrondissements de la capitale, basé sur le bilan de leurs politiques vis-à-vis des cyclistes.
 

Par France 3 Paris IDF

Comment les Parisiens jugent-ils les politiques pour ce qui est du développement du vélo dans les différents arrondissements ? Paris en Selle a fait le classement des maires perçus comme étant plus ou moins favorables aux deux-roues, et publié le résultat jeudi.

En voici le palmarès principal, avec le score associé à chaque édile :
  1. Ariel Weil (4e, PS), 100 points
  2. Jacques Boutault (2e, EELV), 76 points
  3. Alexandra Cordebard (10e, PS), 48 points
  4. François Vauglin (11e, PS), 48 points
  5. Carine Petit (14e, Génération.s), 41 points
  6. Jérôme Coumet (13e, PS), 35 points
  7. Catherine Baratti-Elbaz (12e, PS), 32 points
  8. François Dagnaud (19e, PS), 29 points
  9. Pierre Aidenbaum (3e, PS), 16 points
  10. Eric Lejoindre (18e, PS), 10 points
  11. Frédérique Calandra (20e, PS), 9 points
  12. Philippe Goujon (15e, LR), 8 points
  13. Delphine Bürkli (9e, ex-LR), 7 points
  14. Jean-François Legaret (1e, LR), 7 points
  15. Florence Berthout (5e, LR), 6 points
  16. Geoffroy Boulard (17e, ex-LR), 3 points
  17. Rachida Dati (7e, LR), 2 points
  18. Jean-Pierre Lecoq (6e, LR), 1 point
  19. Danièle Giazzi (16e, LR), 1 point
  20. Jeanne d’Hauteserre (8e, LR), 1 point
 

« En fin de classement, les maires des arrondissements les plus aisés, mais aussi les moins cyclables »

Le maire du 4e arrondissement Ariel Weil arrive donc en première position. Sa popularité peut s’expliquer, selon Paris en Selle, par « son soutien au Plan Vélo d’Anne Hidalgo, notamment sur la rue de Rivoli qui traverse le 4ème », avec le financement d’« un nouveau revêtement de chaussée sur cette même piste » et par ailleurs l’installation d’« une pompe et d’une station d’auto réparation ».

On retrouve, « en fin de classement, les maires des arrondissements les plus aisés, mais aussi les moins cyclables, et dans lesquels peu de projets vélo ont vu le jour », analyse l’association.

Gestion quotidienne de la voirie, plan de circulation et aménagement des quartiers par les maires d’arrondissement

Pour ce qui est de la méthodologie, le sondage a été réalisé en ligne du 5 au 31 mai, et diffusé par Paris en Selle via les réseaux sociaux. Le principe était pour les volontaires de sélectionner parmi tous les maires d’arrondissement les trois qui leur apparaissent comme étant les plus favorables au vélo.

Gestion quotidienne de la voirie, plan de circulation, aménagement des quartiers, influence pour on contre le Plan Vélo de la Ville… « Ce classement reflète donc à la fois les actions que le ou la maire d’arrondissement a pu mener concernant le vélo, mais aussi l’appartenance politique et l’efficacité de la communication autour de ces actions », explique l’association. Elle a reçu en tout 1 730 réponses, dont 77 % de Parisiens d’après elle.

 

Sur le même sujet

Procès des agresseurs des policiers à Viry Chatillon

Les + Lus