Astronomie : on vous dit tout sur le "bolide" qui a traversé le ciel entre Paris et Reims

Publié le Mis à jour le
Écrit par Elie Saïkali

Dans la nuit de mardi à mercredi, un corps céleste très brillant – appelé "bolide" – a parcouru le ciel entre la capitale et Reims. Il a été aperçu par des franciliens et des postes d’observation pendant quelques secondes.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Si vous êtes matinal, vous l’avez peut-être aperçue. Une longue trainée lumineuse dans le ciel de Paris.

Une étoile filante ? Non. E.T ? Non plus. Il s’agit d’un "bolide". Un corps extraterrestre qui a traversé le ciel de la capitale dans la nuit du mardi au mercredi 20 avril.

Il était environ 5h50 du matin, selon le réseau de surveillance et d’observation Vigie-Cie - Fripon, quand cette boule lumineuse a été observée durant quelques secondes.

La société américaine du météore (AMS) a indiqué avoir reçu 143 témoignages venant de plusieurs régions françaises, dont l’Île-de-France, et a relayé une vidéo du "bolide". Elle a également renseigné sa trajectoire, passant par Paris et se dirigeant vers l’est.

"Plus brillant que Vénus"

Mais en fait, qu’est-ce qu’un "bolide" ? "C’est une très grosse étoile filante. Mais on appelle 'bolide' des objets plus brillants que le plus brillant des objets du ciel, c'est à dire Vénus", explique François Colas, directeur de recherche au CNRS à l’Observatoire de Paris - PSL.

Venus étant, pour rappel, l’astre le plus brillant du ciel après le Soleil et la Lune. "Cet événement (le bolide de mercredi ndlr) était 10 000 fois plus brillant que l’étoile la plus brillante du ciel", précise François Colas.

"Les étoiles filantes vont de quelques dixièmes de millimètre à quelques millimètres. Les bolides vont d’un centimètre à dix centimètres", indique François Colas. Il assure également qu’il y a "assez souvent" des bolides qui passent dans le ciel durant la nuit, et qu’ils ne représentent aucun danger. Le bolide de mercredi "s'est totalement désintégré et est retombé en fine poussière (roche très fine, ndlr)", précise-t-il. 

Si vous avez vu quelque chose dans le ciel…

"On estime à 50 000 tonnes de matière interplanétaire qui entre en haut de l’atmosphère terrestre" par an, indique François Colas, précisant par ailleurs que "quelques tonnes arrivent au sol".

Sur son site internet, Vigie-ciel met en avant un lien pour recueillir votre témoignage si un jour vous voyez un objet qui attire votre attention dans le ciel.