Attaque terroriste au Carrousel du Louvre : des militaires agressés, l'assaillant blessé

© Alain Jocard/AFP Photos
© Alain Jocard/AFP Photos

Un homme a attaqué, vendredi 3 février2017, à l'arme blanche et au cri d'"Allah Akbar" des militaires en faction à l'entrée de la très touristique galerie du Carrousel du Louvre à Paris, qui ont riposté, le blessant très grièvement, rappelant le niveau élevé de la menace terroriste en France.

Par Christian Meyze

Il s'agit "visiblement" d'une "attaque à caractère terroriste", a déclaré le Premier ministre Bernard Cazeneuve, en déplacement à Bayeux. Le parquet antiterroriste a été saisi de l'enquête.

Cet attentat intervient dans un contexte de menace très élevée en France, frappée depuis 2015 par une série d'attentats. Plusieurs de ces attaques ou tentatives ont visé des militaires ou des policiers.

L'agresseur grièvement blessé

Les faits de ce vendredi 3 février 2017 se sont produits vers 10H00 dans l'escalier qui descend dans la galerie donnant accès au musée le plus fréquenté du monde. Un homme "armé d'une machette au moins, peut-être d'une deuxième arme" s'est avancé vers quatre militaires de la force Sentinelle en proférant des "menaces" et en criant "Allah Akbar", a raconté le préfet de police de Paris Michel Cadot.
"Le militaire le plus proche, semble-t-il, a tiré pour se défendre face à l'agression", tirant cinq balles,  et "blessant sérieusement l'assaillant", notamment au ventre. Un des militaires a été légèrement blessé au cuir chevelu.

Selon une source militaire, un des soldats a d'abord tenté de maîtriser l'agresseur "par des techniques d'autodéfense. Devant l'échec de la maîtrise, l'un des soldats a ouvert le feu".

Une deuxième personne, "au comportement suspect" a été interpellée, selon M. Cadot, très prudent sur son implication éventuelle.

Le parquet antiterroriste, qui s'est rendu sur place, a ouvert une enquête de flagrance pour "tentatives d'assassinats aggravées en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle", a annoncé le parquet de Paris. Les investigations sont confiées à la section antiterroriste de la PJ parisienne et à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

Le secteur du Louvre immédiatement bouclé

Les démineurs sont intervenus pour vérifier l'intérieur de deux sacs que l'assaillant avait sur le dos, et qui ne contenaient pas d'explosifs, a précisé Michel Cadot.
Un périmètre de sécurité a immédiatement été établi, de nombreux policiers vêtus de gilet pare-balles interdisant les accès à la zone. L'ensemble des jardins, du Carrousel et le musée du Louvre ont été bouclés. Les stations de métro alentours ont été fermées.
Le public présent dans le musée, environ 250 personnes, a été "confiné dans des parties du Louvre qui étaient sécurisées" et devait sortir peu à peu "par petits groupes après une vérification de leur situation". Au total, un millier de personnes a été confiné, selon le ministère de l'Intérieur.
Attaque au Corrousel du Louvre



Sur le même sujet

Les + Lus