Au moins cinq drones aperçus en train de survoler Paris dans la nuit de lundi à mardi

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Paris, avec AFP
Illustration. Un drone équipé d'une caméra survole Garmisch-Partenkirchen (Allemagne), le 6 janvier 2015.
Illustration. Un drone équipé d'une caméra survole Garmisch-Partenkirchen (Allemagne), le 6 janvier 2015. © KARL-JOSEF HILDENBRAND / DPA / AFP

Au moins cinq drones ont été aperçus au-dessus de Paris dans la nuit du lundi 23 au mardi 24 février, entre minuit et 6 heures. Le survol de la capitale est en principe interdit. Le ou les pilotes n'ont pour l'heure pas été retrouvé.

Au moins cinq drones ont été aperçus cette nuit survolant différents endroits de Paris, entre minuit et 06H00, et leurs pilotes n'ont pas été interpellés, a rapporté une source proche de l'enquête.

Le premier drone a été aperçu près de l'ambassade des Etats-Unis peu après minuit, "mais la Tour Eiffel, les Invalides ou encore la Concorde ont également été survolés", a précisé cette source. "Il pourrait s'agir d'une action coordonnée mais nous n'en savons pas plus pour l'instant", a-t-elle expliqué.

Différents services de police ont été mobilisés dans la nuit, sans succès. "Nous avons tout déployé pour tenter d'intercepter les pilotes mais ils n'ont pas été détectés", a regretté une autre source.

 Concernant le survol de l'ambassade des Etats-Unis, les investigations ont été confiées à la section de recherche de la gendarmerie des transports aériens (GTA). La police judiciaire parisienne a elle été chargée des autres survols.

Il y a un peu plus d'un mois, le 20 janvier, l'Elysée avait été survolé par un drone, "mais jamais autant de drones n'avaient été aperçus en une nuit", a assuré la source policière. Une vingtaine de vols de drones, dont les auteurs n'ont pas été identifiés, ont également été observés ces derniers mois aux abords de sites nucléaires.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.