Aux Catacombes, dans les entrailles de Paris, le mouvement de grève se poursuit

Les Catacombes de Paris. / © picture alliance / Peter Kneffel/Newscom/MaxPPP
Les Catacombes de Paris. / © picture alliance / Peter Kneffel/Newscom/MaxPPP

Le mouvement de grève du personnel des Catacombes de Paris, visités chaque année par 500.000 personnes, a été reconduit mercredi pour une deuxième semaine.

Par France 3 Paris IDF/ET (avec AFP)

A Denfert-Rochereau, à 20 mètres sous terre, dans les entrailles de la capitale, se trouvent les restes de six millions de Parisiens... Et des personnels en grève. Les agents des Catacombes de Paris ont reconduit le mouvement de grève entamé la semaine dernière. Cette grève avait alors touché entre jeudi et samedi le site touristique par intermittence.

Mercredi, les Catacombes ont dû être fermées aux touristes, "100 % des personnels d'accueil présents" ayant débrayé, selon un porte-parole de la CGT joint par l'AFP. Ce jeudi, les Catacombes étaient toutefois ouvertes au public, mais avec beaucoup d'attente pour le public, la grève n'arrangeant rien.

Les restes de six millions de Parisiens

Les 20 agents d'accueil du monument parisien demandent le "doublement du personnel" ainsi que le triplement d'une prime spéciale pour travail en conditions difficiles à 200 euros. 

Les Catacombes sont gérées par Paris Musées, qui regroupe les musées parisiens. Elles sont aménagées dans les galeries d'anciennes carrières et rassemblent les restes de quelque 6 millions de Parisiens, transférés entre la fin du 18ème siècle et le milieu du 19ème siècle. Les restes de Rabelais, La Fontaine ou Charles Perrault s'y trouvent sans doute.

Sur le même sujet

Les + Lus