Cet article date de plus de 4 ans

Biennale Révélations : 400 artisans-créateurs à l’honneur au Grand Palais

Des bagues en papier, des sculptures en terre… Focus sur deux créatrices franciliennes pour la biennale Révélations, au Grand Palais.
© PHOTOPROEVENT / Biennale REVELATIONS
Plasticiens, designers, manufactures d'art, galeries… La biennale Révélations rassemble les métiers d’art de création au Grand Palais, du 3 au 8 mai.


Parmi les 400 professionnels venus présenter leurs créations originales, on trouve notamment deux Franciliennes : Marie Grimaud et Kathy Le Vavasseur.

Marie Grimaud, la joaillière

Dans une chambre de bonne reconvertie en atelier, Marie Grimaud vient de créer sa première collection de bagues :

Les bagues sont en or, avec du diamant et du papier… Certaines personnes appellent la petite sculpture de papier « un nuage », ou « une fleur ».

La joaillière travaille tous ses bijoux entièrement à la main. A force, la créatrice confie avoir des « muscles dans les doigts » :

C’est un travail de force, malgré la délicatesse… La joaillerie c’est de la délicatesse, mais en même temps il faut une main d’acier.


Kathy Le Vavasseur, la sculptrice-plasticienne

Kathy Le Vavasseur, elle, est sculptrice et plasticienne. Elle manipule principalement la terre, son matériau préféré :

Un bloc de terre blanche, un bloc de terre bleue… La terre repose pendant un ou deux mois, pour mélanger les couleurs.

Après le travail de la terre à la main, c’est l’heure du séchage, puis l’étape de la cuisson : la terre est chauffée à plus de 1.000 degrés. Résultat : avec un jeu d’ombre et de lumière, Kathy Le Vavasseur cherche à développer « un autre niveau de lecture ».

Pour l’édition 2017 de la biennale Révélations, près de 45.000 visiteurs professionnels ou amateurs sont attendus.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
art culture artisanat économie