Campagne de publicité sur les murs de la capitale pour le CBD, un dérivé du cannabis

Du cannabis sans THC, contenant uniquement du CBD (illustration). / © GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Du cannabis sans THC, contenant uniquement du CBD (illustration). / © GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

Des affiches aux couleurs criardes inondent depuis quelques jours les murs de la capitale. Il s'agit d'une campagne de pub sauvage pour un produit controversé, puisqu'il s'agit de vendre sur internet du CBD, un dérivé du cannabis.

Par France 3 IDF / EB

Depuis plusieurs jours des affiches publicitaire d'une société basée au Luxembourg ont fleuri sur les murs du nord de la capitale. Des affiches, on ne peut plus clair. Le prix du gramme d'herbe y figure à un prix défiant toute concurrence.

Sur la page d'accueil du site de cette société, il est bien spécifié qu'il s'agit de canabidiol. Un cannabis CBD qui ne peut être considéré comme un psychotrope. Sa vente n'est donc pas illégale. En France, le cannabis CBD n'est pas interdit à la vente à condition, notamment, que le taux de THC  soit inférieur à 0.2% . 

En 2018, plusieurs boutiques spécialisées ont ouvert à Paris notamment. Mais depuis, nombreuses ont été fermées à la suite de contrôle par les autorités. Certaines restent cependant ouvertes, dans ces boutiques qui ont pignon sur rue, le gramme de CBD est vendu 6 à 7 fois plus cher que sur le site de la société luxembourgeoise.

Sur le même sujet

Des robots et des hommes : le nouveau centre Amazon à Brétigny

Les + Lus