Circulation dans Paris : les panneaux directionnels vont être supprimés

La mairie de Paris a décidé d'enlever la quasi totalité des 1800 grands panneaux de circulation présents dans la capitale, à l'exception de ceux indiquant les parkings et les hôpitaux.

Ils ont été installés il y a 25, voire 30 ans. Rétroéclairés, grands, ils permettent de vous orienter dans les rues de Paris, même de nuit. La plupart vont pourtant bientôt disparaître du paysage urbain de la capitale. La mairie de Paris a décidé d'enlever la quasi totalité des 1800 grands panneaux de circulation présents dans la ville, à l'exception de ceux indiquant les parkings et les hôpitaux.

Deux arguments sont principalement mis en avant. Le premier, c'est l'encombrement qu'ils créent dans l'espace public. Sur Twitter, le Premier adjoint à la maire de Paris Emmanuel Grégoire a indiqué que ces panneaux "sont devenus inutiles", et que les retirer "c'est aussi plus de place pour les piétons".

La maire écologiste du XIIe arrondissement, Emmanuelle Pierre-Marie, lui a emboité le pas en affirmant que le retrait de ces panneaux qui "encombrent l'espace public comme le paysage dans Paris" était une "étape parmi d'autres de la requalification et de l'embellissement" des rues de la capitale.

Le second argument, c'est leur manque d'utilité à une époque où presque tous les véhicules sont dotés de navigateurs GPS permettant de se retrouver dans les rues, et où une grande majorité des automobilistes disposent de smartphones avec des applications de géolocalisation.

Mais la décision de l'Hôtel de Ville risque de ne pas plaire aux automobilistes qui ne connaissent pas Paris sur le bout des doigts ou qui ne disposent pas encore de navigateur GPS dans leur véhicule.

A noter que ce désencombrement de l'espace public parisien s'inscrit dans le cadre du projet mené par l'Hôtel de Ville – nommé "Esthétique de Paris" – destiné à donner une nouvelle allure au paysage urbain de la capitale.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
circulation société