Coeur, respiration... Trois bonnes raisons de faire du vélo !

© IP3Press/MaxPPP
© IP3Press/MaxPPP

La pratique régulière du vélo maintient en bonne santé... Ce n'est peut-être pas un scoop. Mais voici trois bonnes raisons pour convaincre les plus sceptiques d'entre nous. Interview avec un médecin du sport, spécialiste en traumatologie.

Par France 3 Paris IDF

Le vélo, pratiqué régulièrement... Rien de tel pour la santé. Alors que Robert Marchand, 105 ans, s'apprête à battre un nouveau record de vitesse, mercredi, à Saint-Quentin-en-Yvelines, nous avons voulu savoir en quoi la pratique de ce sport pouvait maintenir en forme. Car là est l'un des secrets confiés par le sportif centenaire : des exercices physiques quotidiens. Le docteur Jean-Christophe Miniot, médecin du sport, nous explique pourquoi le vélo est bénéfique pour la santé.

# Quel regard portez-vous sur la performance de Robert Marchand, 105 ans, déjà détenteur d'un record de vitesse ?

Cette tentative de record est une performance relative liée à l'âge. C'est sympathique, beau à voir. Car cela montre qu'on a vraiment l'âge que l'on a dans la tête. Mais d'un autre côté, il ne faut pas se mettre en danger physique en tentant ce type de performance. J'ai donc un avis mitigé sur ce type de record, qui pose la question de l'utilité et de la médiatisation.

# En voyant l'exemple de Robert Marchand, on se dit que le sport reste forcément recommandé...

Oui, la pratique régulière d'une activité physique maintient en bonne santé. Il faut pour cela qu'elle soit pluri-hebdomadaire. Si l'on pratique un sport seulement une fois par semaine, cela générera plus de stress pour l'organisme. Il vaut mieux pratiquer trois à quatre fois par semaine, quite à s'exercer moins longtemps.

# Et en quoi le vélo est-il particulièrement bénéfique ?

Pratiquer le vélo n'a pas d'impact négatif sur le corps. On ne court pas. Cela a un effet positif sur le plan cardiaque : les parois du coeur vont s'épaissir, au fur et à mesure. Et la capacité respiratoire du cycliste va augmenter. Par contre, il faut limiter la pratique du vélo les jours de forts pics de pollution, comme tout effort physique.

Sur le même sujet

Notre-Dame de Paris : plus de la moitié des employés de la cathédrale vont être licenciés pour chômage technique

Les + Lus