• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Concours Lépine : hommage aux inventions inutiles trop vite tombées dans l’oubli

Un grand pas pour l'humanité, permis par le concours Lépine : la cabine de plage portable. / © INA
Un grand pas pour l'humanité, permis par le concours Lépine : la cabine de plage portable. / © INA

Stylo à bille, lentilles de contact, lave-vaisselle… En 117 ans d’existence, une multitude de créations présentées au concours Lépine ont révolutionné notre quotidien. Mais à côté de ces grandes inventions, il y a aussi le bas du tableau.

Par France 3 Paris IDF

Pour sa 117ème édition, le concours Lépine – installé au cœur de la Foire de Paris, porte de Versailles – exposera au public 583 inventions en tout, jusqu’au 8 mai. Autant dire qu’en rembobinant l’Histoire, avec plus d’un siècle d’existence, l’évènement créé par le préfet de police Louis Lépine a vu défilé des milliers de créations plus ou moins incontournables.

Bien sûr, entre tous ces concurrents, une multitude d’objets exposés ont révolutionné l’économie et notre vie de tous les jours. Electro-ménager, santé, loisirs… La liste des inventions marquantes lancées grâce à la compétition est longue, avec entre autres :
  • Le mouchoir en papier (1901), commercialisé 23 ans plus tard par l'entreprise américaine Kimberly-Clark avec le nom « Kleenex ».
  • Le lave-vaisselle (1912).
  • Le moulin à café (1910).
  • Le stylo à bille (1919).
  • Le fer à repasser à vapeur (1921).
  • L'aspirateur électrique (1923).
  • Les patins à roulettes (1925).
  • La machine à écrire portative (1924).
  • Le four électrique (1928).
  • La tondeuse à gazon (1930).
  • Le moulin à légumes manuel (1931), à l'origine du succès de Moulinex.
  • La yaourtière (1932).
  • L'effaceur (1935).
  • Les premières lentilles de contact (1948).
  • La cocotte-minute (1952).
  • Le jeu des 1000 Bornes (1956).
Le problème évident, c’est qu’à côté des grandes inventions primées au concours depuis 1901, il y a aussi le bas du tableau. Car oui, tout un tas de créations à l’utilité discutable, à la qualité plus ou moins fonctionnelle voire au concept complètement absurde, sont vite tombées dans l’oubli.

Mais​on-accordéon, cils-ombrelles, bureau-lit… La fine fleur de la disruption

A l’occasion de l’édition 2018, l’INA a sélectionné une dizaine d’objets qui n’ont malheureusement pas changé la face du monde : un système antivol « Atomic » qui explose dès qu’un cambrioleur tente de fracturer votre serrure, une sorte de maison-accordéon portative, un réveil antieffraction (qui déclenche une boule de feu, un peu comme le système « Atomic »), des cils-ombrelles indéfrisables pour protéger son regard des rayons du soleil, un bureau-lit dépliable, un énorme casque-téléphone pas franchement pratique d'aspect, et pour finir une cravate magnétique.

Mais l’innovation la plus injustement effacée de nos mémoires reste, ceci dit, la cabine de plage portable : une espèce de grand rideau de douche circulaire à fixer sur sa tête avant d’enfiler son maillot de bain. Bref, voilà le flop 10 des inventions les plus bancales du concours :
Rajoutons à cela des créations plus récentes, comme la bouteille à double bec verseur, la trottinette avec des jambes ou encore le bagage-trottinette. Pas d’inquiétude donc, le concours Lépine n’a pas fini de repousser les limites de la disruption.

 

Sur le même sujet

18 suicides chez les forces de l’ordre depuis le début de l’année en Île-de-France

Les + Lus