Le conducteur qui avait tué un cycliste à Paris mis en examen pour "homicide involontaire"

Le jeune homme de 21 ans tentait de fuir la police au moment des faits. Il est également mise en examen pour trafic de stupéfiants et refus d'obtempérer.
La victime, âgée de 59 ans, circulait sur les voies réservées aux bus et vélos
La victime, âgée de 59 ans, circulait sur les voies réservées aux bus et vélos © PHOTOPQR/L'ALSACE/MAXPPP
L’automobiliste qui a renversé et causé la mort d’un cycliste mercredi dernier a été mis en examen ce samedi 15 août pour "homicide involontaire aggravé" puis écroué. Le jeune homme de 21 ans est également poursuivi pour trafic de stupéfiants.

Ce mercredi, l’automobiliste avait échappé aux forces de l’ordre qui tentait de procéder à son contrôle. Poursuivi par les policiers, le jeune homme avait alors violemment percuté un cycliste qui circulait sur une voie réservées aux bus et aux vélos. L’accident a lieu au croisement du boulevard Raspail et du boulevard Montparnasse, à la frontière entre les XIVe et VIe arrondissements de Paris.

Agé de 59 ans, le cycliste n’avait pas survécu.

Le conducteur sous l'emprise de stupéfiants

Le chauffard avait été quant à lui rattrapé après l’accident par les forces de l’ordre. "Nous avons trouvé dans son véhicule trois kilos de résine de cannabis avec une somme importante de 8 000 euros en liquide. Cette personne a été interpellée, mise en garde à vue, et j'espère déférée et lourdement condamnée", indiquait Rocco Contento, porte-parole départemental Unité SGP Police Paris.

Ce samedi, le suspect a alors été présenté à un juge d’instruction, après deux jours de garde à vue. Le juge a prononcé sa mise en examen. Le motif, "homicide involontaire par conducteur". Avec des circonstances aggravantes puisque le jeune homme conduisait sous l’emprise de stupéfiants au moment des faits et tentait de fuir la police.

Le juge l’a donc également placé en examen pour "transport, détention, acquisition et offre ou cession de stupéfiants", mais aussi pour "refus d’obtempérer aggravé par la mise en danger de la vie d’autre". Le suspect est ainsi placé en détention provisoire.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société accident faits divers police sécurité vélo transports