Coronavirus : un élève testé positif au Covid-19 dans un collège parisien

Un élève de cinquième a été dépisté positif au Covid-19 au collège Charles Péguy dans le XIXe arrondissement de Paris. La classe a été fermée et 10 élèves mis en quatorzaine alors qu'un nouveau protocole sanitaire a été présenté ce mercerdi en vue de la rentrée de tous les élèves lundi 22 juin.

Un cas de Covid-19 détecté au sein du collège Charles Péguy à Paris
Un cas de Covid-19 détecté au sein du collège Charles Péguy à Paris © F3IDF

L’Académie de Paris confirme l’information. Un cas de Covid-19 a bien été détecté dans une classe de cinquième au collège Charles Péguy "ce qui a entrainé la mise en quatorzaine de ses 10 camarades de classe sur préconisation de l'ARS" affirment les services académiques. "Une procédure qui suit le protocole établi par l'Education nationale", précisent-ils.

Dans une circulaire du 7 mars 2020, l’Education nationale a édicté un protocole sanitaire à suivre en cas de détection de cas de Covid-19. Il revient à l’ARS, l'Agence régionale de santé, en liaison avec le Recteur d’Académie, la préfecture et le chef d’établissement, d’isoler les élèves et professeurs qui ont été en contact avec la personne infectée.

A Charles Péguy, le protocole sanitaire est appliqué de façon très stricte

C'est un garçon de cinquième qui a été infecté par le coronavirus. Selon une représentante de la FCPE du collège Charles Péguy, "en fin de semaine dernière, allait bien et les symptômes étaient plutôt légers". Sa classe a été fermée, hier mardi dès les résultats du dépistage connus. "Le principal, accompagné d'un médecin scolaire est venu en classe rassurer les collégiens et les informer qu'ils ne reprendraient pas l'école avant la rentrée de septembre", nous explique cette mère de famille dont la fille est scolarisée dans cette classe de 5 ième.

"Le risque de contamination à l'intérieur de l'établissement est très faible. Le protocole sanitaire a été validé lors d'un conseil d'administration et respecte toutes les consignes de distanciation sociale", souligne t-elle. " Les élèves portent le masque en permanence, se lavent les mains dès leur arrivée. Ils ont une table attribuée et ne changent pas de salle. La signalétique est très claire. Les récréations se passent dans la salle de cours", poursuit-elle.

Il n'y a pas de cluster dans les établissements scolaires parisiens

L'ARS se veut rassurante. Il y a des cas individuels de contamination mais pas "de cluster"dans les écoles ou collèges parisiens. "Des mises en quatorzaine sont nécessaires pour isoler les élèves ou les professeurs qui auraient pu être contaminé. Puis avec la Caisse primare d’assurance maladie, nous retraçons les cas contacts, ceux qui ont été en relation avec la personne contaminée dans les 48 heures avant l’apparition des symptômes. Au bout de 7 jours d'isolement, les cas contacts, les élèves ou enseignants seront testés", explique t-elle.

A Charles Péguy, seule la classe de cinquième a été fermée. Le collège reste ouvert. Les premiers élèves de quatrième ont fait leur rentrée ce mercredi. "Nous demandons la fermeture de tout l’établissement que s’il y a plus de 3 cas positifs" précise l’ARS. Selon l’Académie de Paris, il n’y aurait pas plus de 10 cas de Covid-19 dans tous les établissements scolaires de la capitale. 

Trop de questions sans réponse selon les syndicats

Les syndicats enseignants soulignent néanmoins le flou de ce protocole sanitaire. Pour Laetitia Faivre, co-secrétaire du SNES-FSU Paris, syndicat majoritaire dans les collèges : "Il n’y pas de directives claires concernant ce protocole. Nous demandons une clarification des procédures. Sont-elles nationales ? Sont-elles laissées à l’appréciatoin de l’ARS, un organisme régional ?"

Par ailleurs, si les enseignants se réjouissent du retour obligatoire en classe dès le 22 juin pour retrouver leurs élèves et recréer un lien, ils s'interrogent sur la possibilité de respecter les gestes barrières et le protocole sanitaire en classe demandée par leur ministère de tutelle. "Le président de la République demande que le retour en classe soit obligatoire à partir du 22 juin, mais a-t-il réfléchi à sa faisabilité? Au collège ce sont des classes de 24 à 28 élèves. Y a-t-il assez place pour respecter la distanciation sociale et acceuillir tous les élèves? Les équipes pédagogiques et administratives sont mises en difficultés", fustige Laetitia Faivre.

Meme son de cloche du côte de la FCPE-Paris . "On fait croire que tous les élèves peuvent revenir en classe mais comment va-t-on respecter le protocole sanitaire ? C’est très confus",  affirme Jean-André Lasserre, président de la FCPE-Paris.

Un nouveau protocole sanitaire allégé a été annoncé ce mercredi par le ministère de l'Education nationale en vue du retour en classe de tous les élèves lundi 22 juin.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société déconfinement éducation
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter