Coronavirus : les Vélib' sont gratuits à Paris pour les trajets de moins d'une heure

Les trajets en Vélib' de moins d'une heure sont gratuits pendant le confinement. / © FRANCK FIFE / AFP
Les trajets en Vélib' de moins d'une heure sont gratuits pendant le confinement. / © FRANCK FIFE / AFP

A partir de demain, mercredi 1er avril, il ne vous en coûtera rien d'utiliser un Vélib' pour un court trajet. La gratuité concerne les déplacements "autorisés" jusqu'à la fin du confinement ne dépassant pas une heure.

Par EH

Les Vélib', les vélos en libre-service dans la région parisienne, seront gratuits jusqu'à la fin du confinement. La gratuité prend effet demain, mercredi 1er avril, a annoncé le Syndicat Autolib’ Velib’ Métropole dans un communiqué. Cette mesure s'applique aux trajets courts de moins d'un heure et autorisés pendant cette période de confinement. Parmi les déplacements autorisés figurent le fait de se rendre à son travail, d'aller faire des achats essentiels ou se rendre à une consultation médicale.

Le syndicat Velib’ Métropole souhaite "participer à l’ensemble des efforts déployés pour endiguer l’épidémie de coronavirus en offrant une option supplémentaire de transport à celles et ceux qui assurent des services essentiels à notre quotidien". Toutes les courses à Velib' d'une durée inférieure à une heure, réalisées aussi bien à vélo mécanique qu'à vélo à assistance électrique (VAE), sont gratuites à compter de mercredi,  quel que soit le type d'abonnement annuel et pendant toute la durée du confinement ", a précisé le syndicat mixte qui regroupe une soixantaine de communes du Grand Paris.

 

La gratuité est rétroactive a annoncé le Syndicat Velib’ Métropole. "Tout déplacement de moins d'une heure sera remboursé s'il a été effectué à partir du 17 mars, poursuit l'exploitant, Les montants correspondants à des courses d'une durée inférieure à 1 heure effectuées depuis le 17 mars et qui auraient déjà été prélevés seront remboursés".

Depuis le début du confinement le 17 mars dernier, 15 000 déplacements à vélo sont effectués quotidiennement, contre 85 000 sur la première quinzaine du mois de mars. Les trajets vers les hôpitaux représente 20% des déplacements. 

Velib’ Métropole rappelle que le respect des gestes barrières, comme se laver les mains, éternuer dans son coude ou ne pas laisser de mouchoirs à usage unique usagés dans les paniers des vélos partagés, reste indispensable avant et après un trajet à Velib’.


 

Sur le même sujet

Les + Lus