De nouvelles ailes installées sur le Moulin-Rouge : "Il est temps que ce symbole reprenne toute sa place"

Après la chute de ses ailes fin avril, le cabaret situé au pied de la butte Montmartre accueille quatre nouvelles pales provisoires. Une opération complexe, qui doit donner lieu à une inauguration prévue le 5 juillet.

La première des quatre nouvelles pales du Moulin-Rouge, acheminées par camion, a été montée par une grue ce lundi matin. Le cabaret, dont les ailes se sont décrochées dans la nuit du 24 au 25 avril, accueille un nouveau mécanisme provisoire : un dispositif qui ne permet pas aux pales de tourner, installé avant le passage de la flamme olympique prévu le 15 juillet.

Des travaux filmés et photographiés par les badauds, place Blanche. "C’est assez exceptionnel, on remet enfin les ailes, se réjouit Jean-Marc, un passant qui braque la façade avec son téléphone en observant les opérations. Je fais ma promenade ici tous les matins, je regarde à chaque fois, c’est toujours un petit clin d'œil."

"J’ai vu le Moulin-Rouge sans ses ailes, le jour où elles sont tombées, poursuit-il. C’est vrai que ça manque dans le paysage. C’est l’histoire de Montmartre, avec tous les moulins qui occupaient la colline et qui servaient à moudre du grain pour Paris. Deux exemples sont restés : le moulin de la Galette et le Moulin-Rouge, qui n’est pas un moulin traditionnel mais qui a récupéré l’image de la capitale et du quartier pour en faire un cabaret qui attire le monde entier."

"On attend toujours les retours complets d’expertise pour savoir exactement ce qu’il s’est passé"

"Je passe me balader à Montmartre tous les matins depuis quelques mois, je voyais les ailes tous les jours, ça faisait partie de mon quotidien, raconte Diane, une habitante du quartier. Ça fait très bizarre sans. Quand j’ai vu qu’ils commençaient à réinstaller les ailes, je me suis dépêchée pour être là à temps. Le Moulin-Rouge est l’un des symboles de Paris. C’est l’une des premières choses que citent les touristes étrangers quand ils parlent de la capitale. Il est temps que ce symbole reprenne toute sa place."

"Quand les ailes sont tombées, c’était assez émouvant pour tout le monde, pour le grand public comme pour nous, explique Virginie Clerico, directrice de la marque Moulin Rouge, devant la grue. On est fier de pouvoir les remettre aussi rapidement, pour redonner sa superbe à la façade du Moulin-Rouge. On a reçu beaucoup de témoignages de sympathie après la chute des ailes. C’est vraiment un emblème de Paris, c’est important qu’il puisse ressurgir."

Les ailes sont tombées pour une raison encore inconnue à ce stade, en entraînant au sol les lettres M, O et U, sans faire de blessés. Suite aux faits, la direction excluait tout "acte malveillant". Virginie Clerico confirme aujourd’hui que les causes sont "mécaniques", sans plus de précisions. Assurances, rapport de police… "On attend toujours les retours complets d’expertise pour savoir exactement ce qu’il s’est passé", indique-t-elle.

"Avec l’ensemble de la structure on est au moins sur 1 tonne"

Alors que les anciennes ailes étaient en place depuis une vingtaine d’années, les nouvelles pales ont été construites à Mitry-Mory, en Seine-et-Marne. Une opération complexe, souligne la directrice de la marque Moulin Rouge : "Les ailes sont en métal, c’est de l’acier et de l’aluminium. C’est assez lourd, avec l’ensemble de la structure on est au moins sur 1 tonne."

"Et il y a tout un mécanisme à remettre en place, on passe par une entreprise spécialisée dans la ferronnerie et la construction métallique, qui a d’ailleurs travaillé pour Notre-Dame pour certaines pièces. Les volumes sont grands, et les dimensions importantes. Il faut les manipuler avec précaution, pour permettre la révélation des ailes à la fin de la semaine, puisque la bâche sera enlevée", précise-t-elle.

L’installation des pales et les raccordements électriques pour illuminer l'ensemble devraient prendre environ quatre jours. La bâche installée provisoirement en haut du cabaret ainsi que les échafaudages devront ensuite être retirés. L’établissement annonce une inauguration le vendredi 5 juillet à 23h, avec un "happening sons et lumières, avec une vingtaine de danseuses qui feront un french cancan" sur la place pour "fêter le retour des ailes".

L’établissement indique que de nouvelles ailes définitives, capables de tourner, sont bien prévues à l’avenir. La date de leur installation n’est pas encore annoncée.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Paris Ile-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité