Découverte des secrets des eaux de Paris : Les regards des Sources du Nord et de la lanterne à Belleville

© France 3 Paris IDF / Paname
© France 3 Paris IDF / Paname

Partons à la découverte des secrets des eaux de Paris et de l'Île-de-France. Comment faisait-on, autrefois, pour acheminer l'eau sans moyens modernes jusque dans la capitale ? Pour le comprendre nous vous emmenons à Belleville. C'est par ici.

Par France Montagne

La grande histoire de l'eau de Paris


Avec plus de 1200 fontaines et points d’eau potable d’époques et de styles différents, 38 piscines municipales, des sources, des puits artésiens et autres guinguettes au bord de la Seine, Paris dispose d’un patrimoine singulier, mais trop souvent méconnu. Dans " Eau de Paname "  Yvan Hallouin et Frédérick Gersal proposent d’explorer Paris, quartier par quartier, pour y dénicher de belles histoires d’eau. Un élément, géré, valorisé, maîtrisé tout au long de l’histoire de Paris. Un élément de plus en plus précieux, que nous devons chérir comme un être cher.
 
Dans " Eau de Paname "  Yvan Hallouin et Frédérick Gersal proposent d’explorer Paris, quartier par quartier, pour y dénicher de belles histoires d’eau. Un élément, géré, valorisé, maîtrisé tout au long de l’histoire de Paris. Un élément de plus en plus précieux, que nous devons chérir comme un être cher. / © France 3 Paris IDF / Paname
Dans " Eau de Paname "  Yvan Hallouin et Frédérick Gersal proposent d’explorer Paris, quartier par quartier, pour y dénicher de belles histoires d’eau. Un élément, géré, valorisé, maîtrisé tout au long de l’histoire de Paris. Un élément de plus en plus précieux, que nous devons chérir comme un être cher. / © France 3 Paris IDF / Paname

Comment faisait-on, jadis, pour acheminer l'eau sans moyens modernes jusque dans la capitale ?
Pour le comprendre, nous vous emmenons à Belleville, découvrir un lieu mystérieux et fascinant qui a beaucoup compté dans le développement de l'eau à Paris.
 

Les eaux de Belleville

 

Sur les hauteurs de Belleville, depuis le Moyen-Âge, sont exploitées les fameuses eaux de Belleville qui servaient à alimenter, autrefois, les abbayes des environs.

Au XIIIe siècle, Paris construit le grand aqueduc de Belleville. Cet ouvrage d'art permettait de conduire les eaux de la colline vers les zones en contrebas pour apporter l'eau de source à la population parisienne de la rive droite.
 

Sur les hauteurs de Belleville, depuis le Moyen-Âge, sont exploitées les fameuses eaux de Belleville qui servaient à alimenter, autrefois, les abbayes des environs. / © France 3 Paris IDF / Paname
Sur les hauteurs de Belleville, depuis le Moyen-Âge, sont exploitées les fameuses eaux de Belleville qui servaient à alimenter, autrefois, les abbayes des environs. / © France 3 Paris IDF / Paname

Afin de contrôler la qualité des eaux de ces sources et assurer la maintenance de l'aqueduc, des battisses, aux architectures diverses nommées regards, ont été construites en surface.
Ces regards permettaient d'accéder aux sources et surtout, une aération constante des sous-sols.

Avec le temps, certains de ces regards ont disparu.
Mais d'autres subsistent encore, comme celui de la Lanterne, rue 3 rue Augustin-Thierry dans le 19e arrondissement.
 
Sous son landerneau et sa coupole de pierre, un double escalier, aux rampes en fer forgé, nous amène au bassin central et à son plancher de chêne.  / © France 3 Paris IDF / Paname
Sous son landerneau et sa coupole de pierre, un double escalier, aux rampes en fer forgé, nous amène au bassin central et à son plancher de chêne.  / © France 3 Paris IDF / Paname

Sous son landerneau et sa coupole de pierre, un double escalier, aux rampes en fer forgé, nous amène au bassin central et à son plancher de chêne. 
Construit au XIVe siècle, le regard de la lanterne fut détruit par les guerres puis reconstruit entre 1583 et 1613.
 
Construit au XIVe siècle, le regard de la lanterne fut détruit par les guerres puis reconstruit entre 1583 et 1613. / © France 3 Paris IDF / Paname
Construit au XIVe siècle, le regard de la lanterne fut détruit par les guerres puis reconstruit entre 1583 et 1613. / © France 3 Paris IDF / Paname

Le regard de la lanterne permettait à l'époque de fournir 2 litres d'eau par jour et par habitant.

Tous ces petits monuments, qui subsistent encore, sont classés depuis 2006 au titre des monuments historiques mais n'alimentent plus Paris en août depuis le XIXe siècle .
 
Le regard de la lanterne est classé depuis 2006 au titre des monuments historiques mais n'alimentent plus Paris en août depuis le XIXe siècle . / © France 3 Paris IDF / Paname
Le regard de la lanterne est classé depuis 2006 au titre des monuments historiques mais n'alimentent plus Paris en août depuis le XIXe siècle . / © France 3 Paris IDF / Paname

 Un grand merci aux passionnés de la Snep, l'association qui gère ces lieux et qui propose toute l'année des visites pour les plus curieux

 La dépense en eau, pour une famille parisienne de 4 personnes, est de 1 euro par jour. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Un rassemblement de soutien pour Mathieu Hillaire

Les + Lus