Départs en vacances : le car, une solution à bas coût

© PHOTO CLAUDE PRIGENT / LE TELEGRAMME
© PHOTO CLAUDE PRIGENT / LE TELEGRAMME

50 € l'aller-retour pour un trajet dans les Pyrénées : chez les compagnies de car lowcost, on casse les prix. 18 mois après leur lancement, les cars longue distance créés par la loi Macron ont trouvé leur public : des jeunes, notamment.  

Par Adrien Gavazzi

Ouibus, Eurolines, Flixbus... Depuis plusieurs années, les compagnies de car lowcost ont le vent en poupe. Aujourd'hui, on peut partir en vacances à des prix défiant toute concurrence, et les Franciliens ne s'en privent pas !

Nous avons assisté au départ d'un groupe de vacanciers pour les Pyrénées. Coût du billet  : 50 € l'aller-retour. Le trajet durera 8 heures, mais pas de quoi effrayer les passagers : « C'est assez agréable, nous confie l'une d'entre eux. Il y a des pauses régulières, et les bus sont confortables. »

Public ciblé : les jeunes

Chez Ouibus, filiale lowcost de la SNCF, on casse les prix pour attirer les jeunes : 60 % des 18-35 ans empruntent le car pour des trajets longue distance. 18 mois après leur lancement, ces cars créés par la loi Macron ont trouvé leur public. Ils ont déjà transporté plus de 5 millions de passagers en France, et pendant ces vacances de février, la gare de Bercy fait le plein, avec 70 départs par jour.

Pour les congés d'hiver, 9 lignes éphémères sont mises en place au départ de l'Île-de-France. 


Départs en vacances : le car a le vent en poupe
Avec Miguel Da Cruz, chauffeur. Reportage de Céline Cabral et Yves Dewulf.





Sur le même sujet

Journée de chasse en Seine-et-Marne

Près de chez vous

Les + Lus