En 2070, l’Île-de-France resterait la région "la plus jeune de France métropolitaine" selon l’Insee

Publié le

D’après les projections démographiques de l’institut de statistique, l’Île-de-France pourrait compter 12,53 millions d’habitants dans 48 ans. "Vieillissante", la région francilienne resterait toutefois la plus jeune de la métropole.

Comment la population francilienne va-t-elle évoluer au cours des cinq prochaines décennies ? L’Insee, qui révèle ce jeudi les résultats d’une étude sur les projections démographiques de la région, explique que la population de l’Île-de-France s’élèverait à 12,53 millions d’habitants en 2070 "si les tendances actuelles se prolongeaient". Soit une hausse de 300 000 habitants : selon l’Insee, 12,21 millions de personnes vivaient dans la région en 2018.

D’ici 2070, l’Île-de-France connaîtrait ainsi une évolution proche de celle de la région PACA, soit "une situation médiane". Toujours à titre de comparaison, les régions du nord et de l’est de la métropole verraient leur population baisser, alors que celles du sud et de l’ouest verraient leur population très légèrement augmenter.

Un pic de population au début des années 2040

Mais l’évolution de la population francilienne, "relativement modérée", ne serait toutefois pas uniforme. Elle continuerait de croître jusqu’au début des années 2040, pour atteindre un pic d’environ 12,75 millions d’habitants. A l’issue de la décennie 2040-2049 - une "période de transition", la population francilienne commencerait alors à baisser.

En 2070, le "solde naturel" - soit la différence entre le nombre de naissances et le nombre de décès - resterait positif mais serait deux fois moins élevé qu’en 2018. Derrière cette tendance, l’Insee cite plusieurs facteurs. "Tout d’abord, le nombre de décès augmenterait tout au long des quatre prochaines décennies, en lien avec l’arrivée à des âges avancés des générations issues du baby-boom", explique l’institut.

"Par ailleurs, sous le double effet d’une baisse du nombre de femmes en âge de procréer d’une part, et d’une fécondité insuffisante pour assurer le renouvellement des générations d’autre part (...), le nombre de naissances diminuerait, fortement entre 2040 et 2050, très modérément après", résume l’Insee. A noter d’ailleurs que l’Île-de-France serait la seule région métropolitaine où le "solde naturel" resterait "constamment positif" jusqu’en 2070. 

Une population vieillissante

L’Île-de-France continuerait par ailleurs d’enregistrer globalement un nombre de départs supérieur à celui des arrivées jusqu’en 2070 - c'est que l'Insee appelle le "solde migratoire". D’un côté, la région accueillerait certes "davantage d’arrivants de l’étranger que de partants".

Mais de l’autre, les Franciliens, vieillissants, auraient de plus en plus tendance à "quitter la région au moment de la retraite pour s’installer dans les régions du littoral, s’éloigner des centres urbains voire retourner dans leur région d’origine". Conséquence : "A compter de 2050, les naissances excéderaient de trop peu les décès pour compenser le déficit lié au solde migratoire".

10 fois plus de centenaires d'ici 2070

Concernant le vieillissement de la population francilienne, "moins rapide qu’au niveau national", 22% des habitants de l’Île-de-France seraient âgés de 65 ans ou plus en 2070. Et alors que la région comptait 4 000 centenaires en 2018, "leur nombre devrait être multiplié par dix d’ici 2070".

A noter enfin des différences entre les départements. "À Paris, où la population diminue depuis 2011, la tendance à la baisse se poursuivrait dans les prochaines décennies… La population parisienne passerait sous le seuil des 2 millions au cours de la décennie 2050-2059", explique l’Insee. En 2070, la Seine-Saint-Denis serait de son côté "toujours le département le plus jeune de France métropolitaine".

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité