Gay Games : et pendant ce temps, les International Army Games

Le biathlon en chars, une épreuve des International Army Games. / © YURI KOCHETKOV/EPA/Newscom/MaxPPP
Le biathlon en chars, une épreuve des International Army Games. / © YURI KOCHETKOV/EPA/Newscom/MaxPPP

Symbole d'amour et de paix à travers le monde, les Gay Games se déroulent actuellement à Paris. Au même moment, bien loin de la capitale, une autre compétition internationale est organisée : les International Army Games, où chars et avions de chasse se disputent la gagne.

Par Olivier Couvreur

Biathlon en chars, concours de manoeuvres d'avions de chasse, relais de drones, épreuve de déminage... Depuis le 28 juillet et jusqu'au 11 août 2018 ont lieu les 4e International Army Games. Des "Mondiaux" militaires qui comptent 28 épreuves différentes sur terre, air et mer, organisées sur 24 sites dans 7 pays : Azerbaijan,  Arménie, Biélorussie, Iran, Kazakhstan, Chine et Russie.

Ci dessous, des images (source : CCTV) des épreuves de camouflage et d'attaque amphibie :

Et une épreuve de déminage (remportée par la Chine) : 

A l'origine de cette compétition militaro-sportive : la Russie, qui invite chaque année les pays du monde entier à participer. Opération à la fois stratégique et diplomatique, événement de communication politique, de propagande aussi. La Russie y déroule toute sa puissance militaire devant les autres pays, même si la Chine, l'Iran et d'autres contrées arrivent à tirer leurs épingles du jeu dans certaines épreuves. Et si un participant n'a pas le matériel nécessaire pour s'aligner à une épreuve, la Russie peut éventuellement prêter main forte, pour des tests grandeur nature avant d'éventuelles commandes.

S'ils étaient 17 pays à la première édition, ils sont 33 pour l'édition 2018, parmi lesquels bien sûr de nombreux alliés de la Russie, des pays d'Asie centrale, et cette année un membre de l'Otan (la Grèce). 
Des enfants sur un char, lors de l'épreuve de biathlon des International Army Games, à Alabino, dans la province de Moscou, le 8 août 2018. / © YURI KOCHETKOV/EPA/Newscom/MaxPPP
Des enfants sur un char, lors de l'épreuve de biathlon des International Army Games, à Alabino, dans la province de Moscou, le 8 août 2018. / © YURI KOCHETKOV/EPA/Newscom/MaxPPP

A Paris, on est loin de cette promotion de machines de guerre mais aussi de ses meilleurs opérateurs. Les Gay Games envoient davantage de messages de paix et de tolérance à l'International que des coups de mortiers ratés qui obligent à faire un tour de char supplémentaire. Et on ne parle pas du bilan carbone...


*À noter qu'un Championnat du monde militaire existe. Avec des athlètes issus des armées et non des armes de guerre. Organisé par l'International Military Sports Council (CISM) et comptant une trentaine d'épreuves, l'édition 2018 s'est déroulée en Suède en juin dernier. La France y a obtenu de nombreuses médailles.

Sur le même sujet

Uber attaqué en justice par 10 chauffeurs

Les + Lus