Gay Games : les jeux de la diversité vus de l'étranger

Du 4 au 12 août, 10.317 athlètes venant de 91 pays différents se retrouvent à la 10e édition des Gay Games Paris 2018. Cet événement se veut davantage une fête de la diversité et de la tolérance qu'une simple compétition. Vu de l'étranger, ça donne quoi ?

La 10e édition des Gay Games se déroule du 4 au 12 août 2018 à Paris.
La 10e édition des Gay Games se déroule du 4 au 12 août 2018 à Paris. © CHRISTOPHE PETIT TESSON/EPA/Newscom/MaxPPP
Tout a commencé en 1982 à San Francisco, qui a remis le couvert en 1986. Puis se sont succédées les villes de Vancouver, New-York, Amsterdam, Sydney, Chicago, Cologne, Cleveland... puis Paris cette année, en 2018, pour la 10e édition...

Leur parcours sur la terre le dit : les Gay Games sont internationaux, et la couverture médiatique l'est tout autant. Avec des mots clés qui relaient les valeurs de l'événement, et l'esprit des 10.317 participants (91 pays représentés). Il y a le #AllEqual (Tous égaux), crédo des Gay Games, mais aussi les mots tolérance, respect, inclusion... On y évoque les luttes contre les discriminations, l'homophobie notamment... Bref, les Gay Games font parler, débattre, veulent changent les idées reçues... Voilà une petite revue de presse (web) autour de ces "mondiaux de la diversité". 

Bien que le besoin de diaboliser des personnes différentes existera toujours, nous, les athlètes des Gay Games (et les athlètes du monde entier), sommes prêts à faire bouger les lignes

Camaraderie et solidarité, voilà toute l'essence des Gay Games !

 
 
Vous avez repéré un papier intéressant sur les GayGames vus de l’étranger ? Faîtes-le nous savoir en nous l’envoyant sur Twitter via @france3paris !
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gay games sport médias économie revue de presse sorties et loisirs internet société