• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Gilets jaunes : 5.000 policiers déployés à Paris pour l'“Acte IX”

© ERIC FEFERBERG / AFP
© ERIC FEFERBERG / AFP

Samedi 12 janvier, les Gilets jaunes manifesteront à nouveau à Paris. Lors de son interview télévisée, le Premier Ministre Edouard Philippe, a annoncé q'un dispositif de sécurité considérable serait mis en place. 

Par France 3 Paris Île-de-France

Lundi 7 janvier, Edouard Philippe a annoncé de nouvelles mesures pour répondre aux violences en marge des rassemblement des gilets jaunes. Le dispositif de sécurité sera considérable pour encadrer l'Acte 9 de la mobilisation qui aura lieu samedi 12 janvier à Paris.
Pas moins de 5.000 policiers seront déployés. Au plus fort des manifestations ils ont été jusqu'à 8.000 policiers et gendarmes.
 

En matière d'interpellations, les chiffres communiqués par le Premier Ministre sont élevés. Il y a eu 5.600 gardes à vue et 1.000 condamnations suite aux violences et dégradations commises dans plusieurs villes de France.

Certains ont commenté ces annonces, et les critiques viennent parfois de la police. Le syndicat des commissaires de la police nationale s'est exprimé:
 

#Une loi anti-casseurs

Edouard Philippe a également annoncé une loi anti-casseur. Elle prévoit de sanctionner plus durement les dégradations et débordements ou encore les manifestations non déclarées.
- le port de la cagoule sera sanctionné pénalement
- le port des masques sera désormais considéré comme un délit et non plus passible d'une simple contravention


D'autre part il a répondu à la demande des syndicats de police en annonçant la création d'un fichier de personnes interdites de cortège. Elle s'inspire de la loi anglaise prise contre les hooligans les plus violents.

Sur le même sujet

Une allée Clarissa Jean-Philippe inaugurée par Anne Hidalgo

Les + Lus