Gilets jaunes - Après une journée de violents affrontements, d'importants dégâts matériels à Paris

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marc Taubert avec AFP

Après une journée de heurts et de violences entre certains "gilets jaunes" et forces de l'ordre, le bilan est lourd. De nombreux dégâts matériels sont visibles dans les rues de Paris, qui pourraient se chiffrer en dizaine de millions d'euros.

Véhicules et restaurants incendiés, magasins saccagés et pillés : du quartier de l'Opéra à la prestigieuse avenue Foch en passant par la rue de Rivoli, les scènes de guérilla urbaine se sont répétées dans plusieurs quartiers huppés de la capitale, éclipsant le message porté ailleurs en France par des dizaines de milliers de "gilets jaunes". A midi, 27 carcasses de véhicules ont été enlevées a-t-on appris auprès de la Mairie de Paris. Il en reste encore de nombreuses dans la capitale. Au total, 60 à 80 carcasses de véhicules brûlés et cassés auraient été recensées dans la ville, selon nos informations. Avenue Kleber, dans le 16e arrondissement de Paris, les premiers passants ont pu découvrir les dégâts occasionnés par certains manifestants.

 

L'Arc de Triomphe, le symbole

De nombreux affrontements ont eu lieu aux abords de l'Arc de Triomphe. Il a été tagué à l'extérieur, puis ravagé à l'intérieur. Un buste de Marianne a été en partie brisé, la boutique pillée. Des gilets jaunes ont tagué le monument, notamment avec une inscription "Les gilets jaunes triompheront".

 

Des rues dépavées

De nombreuses rues ont été en partie dépavées par des manifestants, qui les utilisaient comme projectile à lancer sur les forces de l'ordre. De violents affrontements ont eu aussi lieu rue de Rivoli et au Jardin des Tuileries où une grille a été dégondée.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité