• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Gilets jaunes : certains Parisiens prévoient de quitter la capitale ce samedi

Dimanche 2 décembre, au lendemain de la manifestation des gilets jaunes, les commerçants tentent de réparer les dégâts. / © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP
Dimanche 2 décembre, au lendemain de la manifestation des gilets jaunes, les commerçants tentent de réparer les dégâts. / © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP

Craignant un nouveau samedi noir, certains Parisiens prévoient de quitter la capitale. Les commerçants du quartier de l'Etoile se préparent à de nouvelles dégradations.

Par Morgane Prevost

A quelques pas de la place de l’Etoile, des ouvriers s’activent pour réparer les dégâts du week-end dernier et se préparer à une éventuelle explosion de violences. Les habitants de ce quartier du 16e arrondissement sont très marqués par les violences de samedi. « J’habite l’avenue de Kléber, cela a été dévasté la semaine dernière, je ne pense pas que ce soit le fait des gilets jaunes, mais cela devient dangereux », s’inquiète un riverain « donc on va sortir de Paris ».

Redoutant, les nouvelles manifestations, plusieurs Parisiens pensent quitter la capitale ce samedi. « Je pense que je vais prendre les enfants et passer le week-end en dehors de Paris », nous raconte une serveuse de l’avenue des Champs-Elysées.
 

"Les riches contre les pauvres"

Dans ce quartier aisé de Paris, c’est l’incompréhension qui domine. « On a l’impression que ce sont les riches contre les pauvres. On est bien en France, on a quand même beaucoup d’avantages : les hôpitaux, les écoles gratuites… On a l’impression qu’on fait table rase de tout cela », explique un autre riverain.

Une inquiétude renforcée par les déclarations de l’Elysée ce mercredi qui craint que des manifestants viennent à Paris « pour casser et tuer ».
 

Les commerçants se barricadent

Une partie des commerces seront fermés ce samedi pour la 3e fois. D’autres font le choix de rester ouvert mais avec des mesures de précautions. « On a installé des plaques de bois sur les fenêtres », explique un employé d’un hôtel situé à proximité des Champs-Elysées.

Contrairement à la semaine dernière, la mairie de Paris prévoit un dispositif qui sera dévoilé ultérieurement. Anne Hidalgo sera reçue avec les maires d'arrondissement par le préfet de police ce jeudi « en fin de journée » pour faire le point sur le dispositif de sécurité, a indiqué Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la mairie.

Selon lui, la préfecture de police a « tiré l'enseignement de l'échec de la semaine dernière, avec un périmètre sécurisé qui a consommé beaucoup de forces sans beaucoup d'efficacité, et (la nécessité) de s'adapter à la mobilité des groupes d'activistes et de casseurs ».
 

Sur le même sujet

Bande-annonce : Derrière la vitrine des grands magasins

Les + Lus