Grand Paris Express : 30 000 nouveaux logements le long des lignes

durée de la vidéo : 00h03mn48s
Grand Paris Express : 30 000 nouveaux logements le long des lignes - Mag Immo ©France 3 PIDF

D’ici 2030, les petites et grandes couronnes de Paris vont se transformer au gré du projet Grand Paris Express, qui entend stimuler les banlieues. C'est le cas de Saclay, en Essonne, qui accueillera bientôt de nouveaux logements.

Saclay (Essonne) fait partie des 22 “premiers territoires engagés pour le logement” annoncés par le Premier ministre Gabriel Attal. L’objectif : construire 30 000 nouveaux logements en trois ans. Parmi ces territoires, cinq se situent en Île-de-France, dont Saclay qui devrait bénéficier de 1 500 logements neufs. Une décision qui, si elle va dans le bon sens, n’est pas suffisante d’après Henry Buzy-Cazaux, secrétaire général du Cercle des Managers de l’Immobilier. “Il manquait 200 000 logements en 2023” rappelle-t-il, avant de souligner que les moyens peuvent être là "lorsqu’on a envie de les mettre".

À lire : Pour séduire ses futurs usagers, le Grand Paris Express ouvre ses chantiers au tourisme industriel

Malgré la construction de logements étudiants, Saclay se confronte à sa propre attractivité qui ne devrait pas décroître. La ville et ses alentours sont en première ligne du plan Grand Paris Express, qui reliera Orly à Versailles via la nouvelle ligne 18 du métro et 20 nouvelles lignes de bus. Un projet ambitieux mais qui ne convainc pas totalement les Saclaysiens.

Aller plus haut

Prendre de la hauteur, c’est la solution que semblent vouloir appliquer Saclay et la communauté d’agglomération, toutes deux rattachées au projet Grand Paris. Un territoire qui connaît déjà une forte pression immobilière avec une offre largement en deçà de la demande. “Un bien en location part en une semaine”, témoigne Alexandre Temporelli, agent immobilier officiant au sein d’une ville prisée pour son pôle scientifique, ses écoles et ses universités.

À lire : Grand Paris Express : plus de 2 milliards d'euros pour construire un tronçon de la ligne 15, un marché remporté par le groupe Eiffage

Comme l’explique Michel Senot, maire de la ville, la surélévation pourrait être la clé. Avec ses 85% de territoire en zone de protection naturelle, agricole et forestière, Saclay doit faire face au défi de l’attractivité sur une surface contrainte. “Reconstruire la ville sur la ville” comme il le dit, permet un plus grand respect de l’environnement, de la topographie, et facilite la vie des habitants en privilégiant les commodités à proximité et les mobilités douces. Une solution applicable également à la ville de Paris, au sein de laquelle 12 à 13 000 immeubles pourraient être surélevables.

Retrouvez Le Mag Immo, tous les samedis à 13.00 sur France 3 Paris Île-de-France et en replay sur france.tv/idf