Canicule : Paris et 5 départements de la région en alerte rouge

 Il fait chaud, très très chaud dans la capitale. Toute l'Île-de-France est classée en alerte rouge canicule sauf la Seine-et-Marne. Cette vague de chaleur devrait durer jusqu'à mardi prochain.

Une vague de chaleur s'abat sur la capitale
Une vague de chaleur s'abat sur la capitale © ALAIN JOCARD / AFP
47 dégrés en température ressentie. L'alerte rouge canicule a été déclenchée à Paris et dans tous les départements de la petite et grande couronne à l'exception de la Seine-et-Marne. Ce dispositif de surveillance, créé en 2004 a été déclenché pour la première fois en France en juin 2019. Ce niveau d'alerte est atteint pour la troisième fois. C'est le niveau le plus élevé de vigilance.
 

 Des risques pour la santé

"Cette vigilance rouge sur neuf départements a été décidée du fait du risque de surmortalité dans le contexte sanitaire actuel lié à la pollution à l'ozone et au Covid", a expliqué météo-France dans un bulletin.

"En vigilance rouge, des effets sanitaires graves peuvent être rencontrés chez toute personne traversant ces territoires, y compris les personnes en bonne santé", a détaillé Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, lors d'une conférence de presse. 

Face à cette vague de chaleur, un numéro vert vient d'être activé : 0 800 06 66 66. Les franciliens en particulier les personnes âgées ou ayant une maladie chronique, les femmes enceintes et les enfants sont appelés à se protéger de cette chaleur qui peut être mortelle. Crampes, fatigue, insomnies, nausées ou vomissements sont des signes précurseurs d'insolation. En 2003, la canicule qui avait duré 9 jours en août à Paris a provoqué le décès de 15 000 personnes en France. Les principales recommandations sont de boire de l'eau et de rester au frais.
   

Cellule de crise interministérielle

Les services de l'État et les collectivités se mobilisent. Une cellule de crise réunit les ministères concernés et les préfets sont amenés à interdire les manifestations sportives et les grands rassemblements. Les municipalités doivent veiller sur "la santé des personnes vulnérables isolées à domicile et inscrites sur les registres communaux en fournissant un accès quotidien à l'eau : distribution de bouteilles et mise à disposition de "salles rafraîchies". Pour les plus démunis, les maraudes du Samu social sont renforcées.

La canicule devrait durer jusqu'à mardi prochain. 
   
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
canicule météo santé société