Gilets jaunes : la parole aux Franciliens

Plusieurs milliers de gilets jaunes se sont rassemblés à Paris pour la 11e journée du mouvement, ce samedi 26 janvier. / © ALAIN JOCARD / AFP
Plusieurs milliers de gilets jaunes se sont rassemblés à Paris pour la 11e journée du mouvement, ce samedi 26 janvier. / © ALAIN JOCARD / AFP

Alors que les gilets jaunes organisent leur 11e journée de mobilisation dans la capitale, et en plein « grand débat national », France 3 Paris Île-de-France donne la parole aux Franciliens et aux zones rurales.

Par France 3 Paris IDF

Qui dit samedi, dit nouvelle journée d’action pour les gilets jaunes. Dans la capitale, le mouvement s’est dispersé en cinq rassemblements, dont trois cortèges – au départ des Champs-Elysées, de la place de la Nation et de l'Hôtel de Ville d'Ivry-sur-Seine dans le Val-de-Marne – se retrouveront sur la place de la Bastille.
Alors que plusieurs milliers de Français restent mobilisés dans les rues de Paris, le gouvernement, de son côté, organise depuis dix jours son « grand débat national » face à la colère des manifestants. Vendredi, le Premier ministre Edouard Philippe s’est par exemple déplacé dans une réunion locale à Sartrouville, dans les Yvelines, pour une séance de questions-réponses avec quelques dizaines de citoyens.
 

Loin de Paris, comment vivent les Franciliens ?

Si le contexte social est agité, c’est aussi et surtout l’occasion de donner la parole aux habitants de la périphérie parisienne, et aux Franciliens « oubliés », sentiment partagé par de nombreux gilets jaunes.

Jeudi 31 janvier, la rédaction de France 3 Paris Île-de-France se déplacera donc pour une journée à Méréville : une ville située au sud de l’Essonne, à 64 km de Paris. Le but : tenter de comprendre comment vit l’Île-de-France périphérique.
 

Pouvoir d’achat, transport, logement, emploi, ruralité… Quelles problématiques pour l’Île-de-France périphérique ?

Economie, revitalisation des cœurs de bourg, transport, logement, emploi ou encore ruralité… Nos émissions se pencheront sur une série de problématiques partagées par les zones rurales franciliennes : Ensemble c’est mieux sous la halle de Méréville à 10h50, les éditions du 12/13 et du 19/20 présentées par William Van Qui et Marlène Blin en direct de la commune, et un Dimanche en politique spécial Île-de-France périphérique (pour réagir : #DimPol sur les réseaux sociaux).

Parmi les invités, nous accueillerons entre autres :
  • Guy Desmurs (sans étiquette) : le maire de Méréville, qui a fait de la revitalisation de sa commune un cheval de bataille quotidien.
  • Yvan Lubraneski (sans étiquette) : le maire des Molières, président par ailleurs des maires ruraux de l’Essonne.
Pour donner la parole aux Français, nous avons par exemple rencontré Marie Hélène Le Flohic, une retraitée vivant à Limay, dans les Yvelines. La ville, où la classe moyenne rencontre des difficultés, est située à 45 minutes en train de Paris (un reportage d’Antoine Marguet et Yoann Dorion). ►
Paroles de Français : l’exemple de Marie Hélène Le Flohic, retraitée à Limay dans les Yvelines, à 45 minutes en train de Paris (un reportage d’Antoine Marguet et Yoann Dorion).

Sur le même sujet

Reportage d'Abdel Joudi et Anaëlle Blanchard pour France 3 Paris - IDF

Les + Lus