Deux-roues motorisés : circuler entre deux files va (re)devenir interdit

La Sécurité routière autorisait cette pratique depuis le 1er février 2016 à titre expérimental dans 11 départements, dont ceux d'Île-de-France. Le test se termine le 31 janvier. Son bilan est décevant.

Les motards dans l'inter-file des voitures • © Photo AFP
Les motards dans l'inter-file des voitures • © Photo AFP

Circuler à deux-roues motorisé entre deux files de voiture sera à nouveau interdit à partir du 1er février en Île-de-France. Toute infraction sera passible de 135 euros d'amende ainsi que la perte de trois points sur votre permis de conduire.

Cette pratique, très utilisée par les motards, notamment sur le périphérique parisien, avait été autorisée à titre d’expérience par la Sécurité routière dès le 1er février 2016 dans un certain nombre de départements, dont ceux en région francilienne. 3000 km de routes étaient concernés au total. Le résultat n’est pas bon.

 

16 accidents mortels sur les routes concernées

Le CEREMA (le Centre d’études et d’expertises sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement), qui a eu pour rôle d’évaluer l’expérimentation, a souligné dans son rapport à la Déléguée interministérielle à la sécurité routière (DISR) que "l’accidentalité des deux-roues motorisés a augmenté de 12% sur les routes où l’expérimentation de la CIF a eu lieu alors qu’elle a baissé de 10% sur les autres routes des départements concernés. Cette hausse s’est stabilisée néanmoins au fil des années", peut-on lire sur le site de la Sécurité routière.

"L’expérimentation présente des effets positifs en termes de comportement mais le respect des règles demeure minoritaire", poursuit-il. Il ajoute que 16 accidents mortels ont été recensés sur les routes concernées. "Aucun deux-roues motorisé impliqué ne respectait les règles de l’expérimentation", précise-t-il.

 

Expérience reconduite

La date de fin de l’expérimentation était connue des usagers de deux-roues motorisés. Une nouvelle devrait voir le jour prochainement. "Nous avons été en réunion avec la déléguée à la Sécurité routière, Marie Gautier-Melleray. L’expérimentation devrait se remettre en place dans davantage de départements, y compris ceux concernés jusqu’à maintenant", précise Jean-Marc Bellotti, président de la Fédération française des motards en colère (FFMC), contacté par France 3 Paris Île-de-France.

"Mme Gautier-Melleray va faire une proposition pour que cette expérience soit reconduite, avec cette fois des analyses plus approfondies au sujet de cette circulation interfiles", ajoute-t-il. "Les motards ne vont pas s’arrêter de rouler entre les files du jour au lendemain (...) il y a toujours eu une sorte de tolérance pour la pratique de la circulation interfiles, même avant l'expérimentation. Une moto, ça ne reste pas derrière une voiture", détaille M. Bellotti. Il estime par ailleurs qu’il y a "90% de chances que l’expérience soit reconduite".

La nouvelle expérimentation doit encore être validée par le Conseil d'État. En attendant, dès le 1er février, il n'y aura plus aucun passe-droit pour les deux-roues franciliens pris en flagrant-délit de circulation entre deux files de voitures en Île-de-France.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité routière société