"En Île-de-France, l'éclipse solaire sera visible mais partielle"

Une éclipse solaire partielle sera visible jeudi matin, en Île-de-France. L'occultation du Soleil par la Lune aura lieu entre 11h13 et 12h12.

Des lunettes spéciales sont obligatoires pour observer l'éclipse (image d'illustration)
Des lunettes spéciales sont obligatoires pour observer l'éclipse (image d'illustration) © MaxPPP

Jeudi matin, si le ciel est dégagé, les amateurs d'astronomie pourront observer une fraction du Soleil occulté par le disque de la Lune à 13,2% à Paris, 15,9% à Lille et seulement 2,8% à Marseille.

"Dans le ciel francilien, la Lune va commencer à occulter le Soleil à 11h13 puis elle va occulter une partie de plus en plus grande jusqu’à atteindre son maximum à 12h12", explique Eric Michel, astronome à l'Observatoire de Paris-PSL. "Au moment le plus haut, elle occultera environ 13 % de la surface du Soleil ensuite elle va continuer son mouvement et la partie occultée va diminuer jusqu’à disparaître à 13h15".

"En région parisienne, c’est une petite éclipse partielle", précise le chercheur, "elle sera un peu plus importante dans le nord et dans l’ouest de la France". "C’est un phénomène rare mais pas aussi rare que les éclipses totales pendant lesquelles on peut être plongé dans le noir et observer l’atmosphère étendue du Soleil". "La dernière éclipse totale, était notamment observable depuis la France en août 1999", précise-t-il.

Il faudra se munir de lunettes spéciales pour observer l'éclipse

Pour ne courir aucun risque pour ses yeux, il est impératif de ne pas regarder l'astre directement, même avec des lunettes de soleil ou à travers un nuage. "Il ne faut jamais observer le Soleil sans protection spéciale, sous peine de courir des risques de lésions rétiniennes graves, sinon irréversibles", rappelle le site de l'Observatoire. Il est conseillé aux plus curieux de se protéger avec des lunettes vendues dans les magasins d'astronomie –attention aux lunettes d'éclipse usagées. On peut aussi la contempler indirectement, en projection sur le sol, à l'aide d'un morceau de carton troué, est-il précisé.

Enfin pour tous ceux qui ne sont pas équipés correctement, l'Observatoire de Paris propose de suivre la retransmission de l'évènement sur leur chaîne YouTube. Une solution surement moins poétique mais qui à l'avantage d'être pratique.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
astronomie culture sciences espace