Europacity : la Fédération des usagers des transports réclame l'arrêt des travaux de la ligne 17

Le Triangle de Gonesse ne se limite pas à EuropaCity. C'est aussi une gare, un quartier d'affaires et un carré agricole. / © Triangle de Gonesse
Le Triangle de Gonesse ne se limite pas à EuropaCity. C'est aussi une gare, un quartier d'affaires et un carré agricole. / © Triangle de Gonesse

Ils ne veulent pas d'une gare au milieu d'un champs. C'est ce qui pourrait arriver à Gonesse sur la ligne du 17 du Grand Paris si le méga-complexe commercial Europacity ne devait pas être réalisé. La FNAUT demande donc le "gel immédiat des travaux".

Par France 3 Paris IDF / VP avec AFP

La Fédération nationale des associations d'usagers des transports (Fnaut)  d'Ile-de-France a publié un communiqué dans lequel elle s'inquiète de l'utilité de la future ligne 17 du Grand Paris Express et surtout de la gare Triangle de Gonesse.
Longue de 27 km, la nouvelle ligne doit relier d'ici 2027 Saint-Denis Pleyel à l'aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle en passant par Le Bourget, le Triangle de Gonesse et le Parc des expositions. 
 

Les représentants des usagers s'interrogent depuis que des doutes entourent le projet polémique de centre commercial et de loisirs. La gare du "Triangle de Gonesse" (Val-d'Oise) resterait au milieu des champs et la ligne n'aurait pas d'utilité si Europacity devait ne pas se faire, a expliqué la Fnaut Ile-de-France dans un communiqué.
Ils préfèrent que soit privilégiée la ligne B du RER et sa modernisation : "Pour répondre aux réels besoins de transport des habitants, les 3 milliards d'euros de la ligne 17 peuvent être bien mieux utilisés ailleurs, notamment au profit des habitants du Val-d'Oise."

Ils demandent donc le gel immédiat des travaux. La Société du Grand Paris ne voit pas les choses de la même façon. Selon son porte parole que "C'est une ligne de la vie quotidienne" ajoutant que les études de trafic sont encourageantes même sans Europacity.


 

Sur le même sujet

Sarcelles - Violences au lycée de la Tourelle, les enseignants maintiennent leur droit de retrait

Les + Lus