Ozone : quelles sont les consignes face au pic de pollution en Île-de-France ?

Alors que de fortes chaleurs sont attendues, un épisode de pollution à l’ozone est prévu ce mercredi. Différer ses déplacements routiers, privilégier les transports en commun, réduire sa vitesse au volant… La préfecture de police de Paris fait une série de recommandations.

Airparif l’a confirmé mardi : l’Île-de-France doit faire face ce mercredi à une augmentation des niveaux d’ozone et une qualité de l’air "mauvaise", en raison de la météo estivale "couplée aux émissions de polluants". Face à ce pic de pollution, qui dépasse le "seuil d'information et de recommandation", la préfecture de police de Paris a publié une série de consignes.

La PP recommande d’abord aux automobilistes de "différer, si possible" leurs déplacements, et de réduire la vitesse :

Elle donne aussi comme consigne d’utiliser de préférence les véhicules les moins polluants, de privilégier le covoiturage et les transports en commun, ou encore de contourner l’agglomération par la rocade pour les véhicules en transit dont le PTAC excède 3,5 tonnes.

Pic de chaleur en Île-de-France

Pour ce qui est du chauffage, la PP recommande de réduire le fonctionnement des installations fixes. Autres consignes : éviter "les activités émettrices de substances polluantes" et l’utilisation de produits à base de solvants.

L’ozone peut provoquer "des irritations au niveau des yeux, des toux et des problèmes pulmonaires, surtout chez les enfants et les personnes asmathiques", rappelle par ailleurs la PP.

Quant aux températures, Météo France confirme un pic de chaleur "probable" ce mercredi en Île-de-France, avec une maximale de 34 degrés à Paris. Une dégradation orageuse, qui devrait entraîner à terme une baisse progressive des températures, est attendue à partir de la fin de journée.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pollution environnement automobile transports