Dupont-Aignan, Lassalle, Cheminade… Le score des « petits » candidats en GIF

Nicolas Dupont-Aignan obtient 4,73 % des votes au premier tour, au niveau national. / © Thomas Padilla/MAXPPP
Nicolas Dupont-Aignan obtient 4,73 % des votes au premier tour, au niveau national. / © Thomas Padilla/MAXPPP

En région parisienne comme au niveau national, Nicolas Dupont-Aignan reste le plus « gros » des « petits » candidats. A l’issue du premier tour, il devance François Asselineau, Philippe Poutou et Jean Lassalle.

Par Pierre De Baudouin

7,21 % des votes, partagés entre six candidats. En Île-de-France, Nicolas Dupont-Aignan arrive en tête des « petits » candidats, devant François Asselineau, Philippe Poutou, Jean Lassalle, Nathalie Arthaud, et Jacques Cheminade.

4,02 % pour Dupont-Aignan, premier des derniers

Le candidat de Debout la France réalise de bons résultats en Île-de-France, bien qu’inférieurs à son score national (4,73 %). En 2012, Nicolas Dupont-Aignan obtenait seulement 1,73 % des votes dans la région.

 (Fr)exit pour François Asselineau, avec 1,14 %


Alors qu’il bénéficie d’un très faible score au niveau national (0,92 %), François Asselineau s’en tire mieux dans la région parisienne, avec 1,14 % des suffrages. C’est la première participation du candidat de l’Union populaire républicaine à l’élection présidentielle.

Poutou loin de s'embras(s)er, avec 0,81 %

Le candidat ouvrier du Nouveau parti anticapitaliste obtient 0,81 % en Île-de-France. Un score légèrement inférieur comparé au niveau national : le représentant du parti trotskiste y obtient 1,1 % au premier tour.

Avec 0,65 %, Jean Lassalle s'étale

Mis au monde en huit jours par sa mère, Jean Lassalle n’a « jamais pu rattraper ce retard ». Classé parmi les plus « petits » dans les sondages avant le premier tour, le candidat de Résistons ! n’a pas - là non plus - pu rattraper son retard. Au niveau national, son score est doublement supérieur (1,21 %).

Toujours pas de quoi rire pour Arthaud, avec 0,42 %

La seconde candidate trotskiste réunit 0,42 % des suffrages franciliens. Un score stable par rapport à 2012 : Nathalie Arthaud obtenait 0,38 % en Île-de-France.

0,17 % pour Cheminade : un Mars et ça repart (ou pas)

Jacques Cheminade analysait l’élection 2017 comme une « suite d'éjaculations précoces ». La campagne du candidat de Solidarité et Progrès s’arrête hélas bien rapidement. Et pas forcément avec plaisir : celui qui voulait coloniser Mars obtient 0,17 % des voix en région parisienne.

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Journée de chasse en Seine-et-Marne

Près de chez vous

Les + Lus