Premier week-end de départs en vacances : journée orange sur les routes en Île-de-France

Publié le Mis à jour le
Écrit par MT

Pour cause de week-end de départs en vacances, la circulation est forte dans la région ce samedi 4 juillet. Les embouteillages devraient atteindre un pic en fin d'après-midi.

Forte circulation en Île-de-France ce samedi, jour de départs en vacances. Vers 11h 30, la barre des 100 km de bouchons cumulés était déjà franchie. Une circulation exceptionnelle pour un jour de week-end.

Le pic de circulation est attendue après 17 heures et pourrait durer jusque vers 20h30 avec plus de 200 km d'embouteillages vers 19 heures.

En Île-de-France comme au niveau national, Bison Futé a placé le territoire en orange dans le sens des départs. "Les difficultés seront nombreuses sur les axes menant du nord du pays vers le sud-est et la Méditerranée ou vers le Sud-Ouest. Les départs se feront principalement dans la matinée et ce jusqu’en milieu de l’après-midi. En Île-de-France, tôt le matin, la circulation sera très dense et les premiers ralentissements pourraient apparaître en direction des barrières de péages des autoroutes A6 et A10", explique l'organisme qui ajoute : "A partir du milieu de la matinée, le trafic s’intensifiera nettement et ce sont les principales radiales et rocades qui convergent vers ces axes qui pourraient connaître à leur tour des difficultés de circulation plus ou moins importantes selon les secteurs. "
 

Ainsi, sont à éviter :

  • La barrière de péage de Saint Arnoult sur l’autoroute A10 entre 5h et 16h ; l’autoroute A31 entre le Luxembourg et la France de 12h à 14h ;
  • L’autoroute A7 entre Salon-de-Provence et Marseille de 11h à 16h ;
  • L’autoroute A9 entre Montpellier et Narbonne de 10h à 17h.
► Consulter le trafic en temps réel : 

Pollution faible

Malgré une forte circulation vendredi 3 juillet, les indices de pollution sont au vert ce jour selon AirParif qui précise que "les conditions météorologiques très favorables à la dispersion de la pollution émise localement permettent de maintenir un indice de pollution faible".

Selon l'institut, les taux mesurés seront, au maximum de :
  • 60 µg/m³ et 90 µg/m³ pour l'Ozone (O3)
  • 40 µg/m³ et 70 µg/m³ pour le Dioxyde d'Azote (NO2)
  • 10 µg/m³ et 20 µg/m³ pour les Particules (PM10)
Par ailleurs, des contrôles accrus ont été mis en place dans la région.