Transports en commun franciliens : 'Il nous faut 600 millions de plus". Coup de pression de Valérie Pécresse sur le gouvernement.

Plus sur le thème :

La présidente d'Île-de-France Mobilité demande une nouvelle fois à l'Etat d'honorer ses engagements financiers en ce qui concerne le financement des transports en commun notamment pour le prolongement du RER E, Eole, et de la ligne 14.

Nouveau coup de pression sur le gouvernement. Valérie Pécresse, la présidente de l'autorité de régulation des transports franciliens a tenu à rappeler ses engagements au ministre des Transports, Clément Beaune, au cours d'une visite ministérielle du chantier du RER E ce lundi 13 février. Ce dernier a promis de nouvelles sources de financement il y a quelques semaines.

"D'ici 2030, c'est 1,6 milliard qu'il faut trouver"

Prolongement du RER E, extension de la ligne 14, exploitation des nouvelles lignes, afflux d'usagers pendant les JO de Paris, la facture s'alourdit, alerte la présidente d'IDF Mobilité. "Dès 2024, il nous faudra 600 millions de plus pour ouvrir toutes les nouvelles lignes de train et de métro", a-t-elle déclaré. Soit 200 millions pour l'offre de transport supplémentaire liée aux JO et 400 millions pour l'exploitation des nouvelles lignes, l'extension du RER E, de la ligne 14 et la pré-exploitation des lignes du Grand Paris Express.

Des besoins qui doivent encore augmenter ces prochaines années avec l'ouverture progressive des lignes du Grand Paris Express. "D'ici 2030, c'est 1,6 milliard qu'il faut trouver", a-t-elle expliqué. 

7 millions de voyageurs pendant les Jeux

Dans une lettre adressée mardi dernier au ministre des Transports, Clément Beaune, Valérie Pécresse a également alerté sur le déficit de ressources financières pour garantir le bon fonctionnement des transports pendant les Jeux olympiques. "Nous avons la charge d'élaborer le 'plan de transport' qui permettra le bon déroulement des transports pendant les Jeux olympiques et paralympiques", a rappelé la présidente d'Ile-de-France Mobilités. (IDFM) "C'est une charge immense compte tenu du nombre de visiteurs attendus et de la multiplicité des sites à desservir", a-t-elle écrit dans sa lettre, dont le contenu a été révélé par la publication spécialisée Mobilettre.

IDFM prévoit de transporter 7 millions de voyageurs pendant les deux semaines des Jeux olympiques, du 26 juillet au 11 août 2024, et 3 millions pendant les paralympiques (28 août au 8 septembre 2024).
Valérie Pécresse réclame donc "des ressources pour financer à la fois l'exploitation des lignes nouvelles de métro et de RER, et les transports des Jeux olympiques et paralympiques".

Avec AFP

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité