VIDEO. Unesco, Otan, Poids et mesures... Paris, une capitale diplomatique qui pèse

Publié le
Écrit par Emmanuel Tixier .

Cette semaine, "Rue des Archives" vous emmène à la découverte du Paris diplomatique : Unesco, OCDE, Bureau international des poids et mesures... De nombreuses organisations internationales, connues ou plus confidentielles, ont (ou ont eu) leur siège dans la capitale française.

Des bâtiments prestigieux, ou des immeubles aux façades passe-partout... Les organisations internationales ne manquent pas dans les rues de la capitale. Des institutions à forte notoriété, comme l'Unesco, le bras culturel des Nations unies. Ou des organisations bien plus discrètes, comme le Bureau international des expositions - les Expos universelles, c'est à lui qu'on les doit. Autant d'institutions d'importance mondiale, dont la présence à Paris n'avait rien d'une évidence.

"A la suite de la défaite de Napoléon Ier, la France s'était faite beaucoup plus discrète sur la scène internationale", explique Laurence Badel, professeure d'histoire des relations internationales à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. En 1856, Paris est la ville-hôte du congrès de paix, entre la Russie et l'Empire ottoman, au terme de la guerre de Crimée, "dans les nouveaux bâtiments du ministère des Affaires étrangères, quai d'Orsay". La capitale française fait son retour sur la scène internationale.

"Une vision très transfrontalière et coopérative de la scène internationale."

Laurence Badel, professeure d'histoire des relations internationales

"Rue des Archives" - 20 janvier 2023

Lieux de coopération et de délibération, les institutions de première génération sont avant tout spécialisées, dans les secteurs économiques, industriels. BIE pour les grandes expositions internationales, BIPM pour la standardisation des poids et mesures... On parle alors "d'unions administratives", précise Laurence Badel, auteure de Diplomaties européennes, XIXe-XXIe siècles” (Presses de Sciences Po).

Dans le Pavillon de Breteuil, au sein du parc de Saint-Cloud, le Bureau international des poids et mesures est en effet le gardien du kilo, des unités de temps et du mètre. Un rôle essentiel dans notre économie globalisée... Pourtant méconnu, comme en témoigne ce reportage d'Antenne 2, en 1983.

durée de la vidéo : 31sec
Dans le parc de Saint-Cloud, le Bureau international des poids et mesures est le gardien du kilo, des unités de temps et du mètre. ©Ina / Antenne 2, 21 octobre 1983

Un Palais de l'Unesco "franchement moderniste"

Une fresque signée Picasso pour accueillir les visiteurs... Au nouveau Palais de l'Unesco, à Paris, le béton côtoye les œuvres d'artistes les plus en vue : Joan Miró, Henry Moore, Alexander Calder. Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, l'arrivée à Paris de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture vient renforcer le rôle de la capitale sur la scène diplomatique.

"Paris était l'une des rares villes à ne pas avoir été détruite pendant la guerre", poursuit Laurence Badel. Par ailleurs, durant l'entre-deux-guerres, "Paris avait accueilli le siège de l'Institut international de coopération intellectuelle, que l'on peut présenter comme l'ancêtre de l'Unesco". Pour le général de Gaulle, l'enjeu était enfin politique : il fallait "restaurer le prestige de Paris, à la suite de l'Occupation", explique la chercheuse, auteure d'un article sur la "capitalité diplomatique", publié dans la Revue historique (juillet 2022).

durée de la vidéo : 44sec
Le président Coty inaugure le Palais de l'Unesco, à Paris, en novembre 1958. ©Ina / Actualités françaises, 5 novembre 1958

Pour construire ce nouveau siège, "franchement moderniste", selon les Actualités françaises, on fait appel (notamment) à l'architecte Bernard Zehrfuss, à l'origine du Cnit de La Défense. Avant sa construction, l'organisation onusienne prend ses quartiers provisoirement dans un palace parisien : l'hôtel Majestic, dans le 16e arrondissement.

De Chaillot à la Porte Dauphine, la passage de l'Otan

Autre institution à prendre pied à Paris : l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord, alliance militaire réunissant depuis 1949 des pays d'Europe et d'Amérique du Nord. Son premier siège, provisoire, est situé entre le palais de Chaillot et la Seine. Un bâtiment que l'Otan quittera en 1959 pour la Porte Dauphine... Une parenthèse, en somme, puisque la France quittera le commandement intégré de l'Alliance atlantique en 1966.

OCDE, BIE, BIPM, Unesco... Parmi les ingrédients indispensables à réunir par la ville candidate en vue d'accueillir une organisation internationale : "des infrastructures matérielles très développées en matière de sécurité, de télécommunications, des infrastructures hôtelières", énumère Laurence Badel. Des atouts largement réunis par Paris.

📲 "Rue des Archives", c'est chaque vendredi, à 11h50, sur France 3 Paris Île-de-France. Retrouvez l'intégralité du numéro #15, "Paris, une ville sur la scène diplomatique".

durée de la vidéo : 06min 31
Unesco, OCDE, Bureau international des poids et mesures... Paris accueille les sièges de nombreuses organisations internationales. Un signe de puissance dans le paysage diplomatique mondial. Avec Laurence Badel, professeure d'histoire des relations internationales (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) ©France 3 Paris Île-de-France
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité