Interdiction de circulation : les propriétaires de vieilles voitures se rebiffent

L'association "40 millions d'automobilistes" veut engager une action collective devant la justice pour faire reconnaître le préjudice financier subi par les propriétaires des véhicules anciens touchés par les interdictions de circulation décidées par la ville de Paris.

A compter du 1er juillet 2016, les véhicules immatriculés avant l'année 1997 n'auront plus le droit de circuler dans Paris intra muros. Du moins la journée. La mesure a été annoncée depuis plusieurs mois déja par la mairie de Paris. Mais, à mesure que la date d'entrée en vigueur se rapproche, les automobilistes en mesurent les conséquences et certains font leur calcul.

On estime à plus de 500 000 le nombre de véhicules qui seraient concernés par cette interdiction. L'association "40 millions d'automobilistes" va même plus loin en parlant de plus de 870 000 véhicules.


Perte de valeur

Première conséquence pour les propriétaires de ces voitures anciennes : la perte de valeur du véhicule. Il est clair que pour revendre un tel véhicule, frappé par l'interdiction, les choses vont se compliquer ! Qui voudra acheter une voiture qui ne peut plus rouler la journée dans Paris ? C'est cette dévalorisation sur laquelle "40 millions de consommateurs" fonde son argumentation pour envisager une action collective en justice destinée à réclamer une indemnisation du préjudice pour les propriétaires. Pour "40 millions", la perte moyenne sera d'environ 50% de la valeur du véhicule.

Certains experts automobiles, néanmoins, ne sont pas aussi pessimistes, car ils font valoir que ces voitures de plus de 20 ans, ne valent déja plus grand chose et qu'elles sont, de toute façon difficilement revendables. Ce qui est vrai également.

Mais il existe une deuxième conséquence à prendre en compte pour les propriétaires. S'ils veulent pouvoir continuer à rouler à Paris, il leur faudra acheter un nouveau véhicule, beaucoup plus récent. Cela met en jeu une somme bien plus considérable que celle que représente un véhicule de plus de 20 ans. En d'autres termes, la valeur d'usage d'un véhicule n'est pas seulement chiffrable par le prix d'achat ou de vente d'une voiture. Pour certains, une voiture à 2000 euros a en réalité une valeur d'usage bien supérieure.

Alors, "40 millions d'automobilistes" voudrait fédérer les propriétaires des véhicules touchés sur le site www.remboursemabagnole.com pour pouvoir ensuite se retourner contre la ville de Paris et réclamer une indemnisation. William Van Qui et Isabelle Audin



 
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité