JO Paris 2024 : comment obtenir son QR Code pour circuler à Paris pendant les jeux

À partir de ce lundi 13 mai, demandez votre pass jeux, un QR Code, sur une plate-forme en ligne, pour circuler dans Paris lors de la cérémonie d'ouverture et près des sites olympiques franciliens. Qui est concerné ? Où et quand va-t-il être indispensable ? Mode d'emploi.

Pour obtenir ce QR code, "ce pass jeux", il faudra d'abord s'inscrire sur ce site dédié qui vient d'ouvrir lundi 13 mai, et remplir un formulaire : nom, prénom, justificatifs de domicile. 

Une fois le formulaire rempli, les demandeurs du QR Code seront soumis à une enquête administrative avant la livraison de leur passe. Les personnes n’ayant pas accès à Internet devront solliciter les mairies de leur arrondissement.

Seuls les spectateurs munis de billets "ne seront pas concernés par ces enquêtes", a souligné le préfet de police Laurent Nuñez. 

Qui est concerné par le QR code ?

Le 26 juillet à partir de 13 heures, le spectacle de la cérémonie d’ouverture suivra le cours du fleuve, sur 6 kilomètres, depuis le pont d’Austerlitz jusqu’au pont d’Iéna, le grand final ayant lieu au Trocadéro.

Pour l'événement, la préfecture de police de Paris va instaurer huit jours avant le 26 juillet, deux périmètres de sécurisation aux abords de la Seine. Un de couleur grise, le plus restrictif aux abords immédiats du fleuve et un autre de couleur rouge, plus large.

Au plus proche du lieu de la cérémonie, dans le périmètre gris qui englobe la première rangée d'immeubles qui donne sur la Seine, les résidents et leurs invités, les propriétaires de péniches, toutes les personnes qui se déplacent à pied ou à vélo qui pénétreront cette zone devront avoir sur eux le fameux QR code. Les personnes qui travaillent dans ce secteur sont aussi concernées : les commerçants, les livreurs...

Huit jours avant la cérémonie

Durant huit jours, jusqu’au 26 juillet, le périmètre gris de protection antiterroriste, le plus surveillé par les autorités, sera activé en continu. Pas d'entrée de piétons, ni de cyclistes sans QR code.

Dans la zone rouge plus large, il n'y aura pas besoin de s'inscrire sur une plateforme pour pénétrer à pied ou à vélo dans ce périmètre. 

Quant aux véhicules dans ces deux périmètres, ils y seront interdits sauf pour de rares dérogations. "L’accès à ce périmètre en véhicule ne sera pas soumis à l’obtention préalable d’un laissez-passer numérique, mais sera conditionné à la présentation de justificatifs aux points de contrôle tenus par les forces de sécurité", prévient la préfecture. Les coffres seront ouverts et les contrôles seront "très poussés".

Le jour J de la cérémonie

Les piétons et les cyclistes devront être munis du laissez-passer numérique sauf les spectateurs de la cérémonie ayant un billet pour y assister.

Mais concernant les véhicules, l'accès à la circulation sera encore plus restrictif et sous haute surveillance. 

À partir de 13h 00 le 26 juillet la plupart des dérogations "ne seront plus valables", a dit Laurent Nuñez, le préfet de police de Paris. Seuls les forces de sécurité et les secours pourront accéder à ces zones. Les véhicules d'organisation, les voitures des dignitaires et les véhicules d'urgence pourront également pénétrer dans les périmètres de restriction de la circulation.

Quelle catégorie d'usagers pourra bénéficier d'une dérogation ?

Selon la préfecture, le critère de l’urgence ne dispense pas de la présentation du laissez-passer numérique pour l’accès au périmètre gris."Les intervenants en situation d’urgence n’ayant pu s’acquitter de l’inscription préalable sur la plateforme pourront, pour de rares exceptions, accéder au périmètre sur décision des forces de l’ordre et en étant escortés", annoncent les autorités.

La préfecture publie sur son site un tableau des catégories d'usagers autorisés à accéder en véhicule dans la zone grise. Cela concerne les véhicules de secours comme les ambulances, le Samu... Ou encore des transports de matières dangereuses "sur autorisation programmée". Les véhicules destinés à ramasser les ordures seront autorisés, mais sur "mission programmée".

Et après près le 26 juillet ?

Plus on se rapprochera d'un site où se déroule une épreuve olympique, plus ce sera restrictif pour le piéton ou le véhicule. En Île-de-France, les Jeux olympiques et paralympiques sont organisés sur 25 sites de compétitions, 13 dans Paris et 12 hors de la capitale, du 26 juillet au 11 août et du 28 août au 8 septembre.

Un périmètre de sécurité sera instauré sur chacun de ces sites au moment des épreuves selon des codes couleurs. Gris, noir, rouge et bleu. Sur le site de la préfecture de police de Paris, tous les périmètres et leur niveau de sécurisation sont détaillés à Paris et dans la petite couronne. 

Par exemple, la carte ci-dessous, dans le périmètre du château de Versailles où se dérouleront les épreuves d'équitation, explique les différents niveaux de sécurisation.

L'accès en zone bleue sera ouvert aux piétons ou aux cyclistes. Un justificatif sera nécessaire. En revanche, l'accès sera réglementé pour les véhicules. La zone bleue sera interdite au trafic de transit : seuls les riverains et les professionnels munis de justificatifs pourront y circuler. 

Pour accéder en zone rouge, il faudra être munie d'un QR code. La circulation des voitures sera interdite sauf dérogations. "Pour les personnes autorisées, l’accès à ce périmètre nécessitera un laissez-passer dématérialisé", précise la préfecture.

Dans la zone grisée et noire où se produit la compétition, seuls les spectateurs munis de billets et les personnes ayant été accréditées par le COJOP pourront accéder.

Pour vous déplacer pendant toute la période des Jeux olympiques et paralympiques, de mi-juillet à début septembre, dans Paris et toute l'Ile-de-France, Franceinfo vous propose une aide d'une carte interactive. Rentrez votre adresse de résidence et découvrez dans quel périmètre vous vous situez.

.