Joe Biden élu à la Maison Blanche, un soulagement pour les démocrates Américains à Paris

Les démocrates américains à Paris retenaient leur souffle. Ils sont soulagés. Après plusieurs jours de suspense, Joe Biden a été déclaré vainqueur face à son adversaire républicain Donald Trump et devient le 46e Président des Etats-Unis d'Amérique.
 
Joe Biden à 77 ans est élu 46 ième Président des Etats-Unis d'Amérique
Joe Biden à 77 ans est élu 46 ième Président des Etats-Unis d'Amérique © ANGELA WEISS / AFP
"Soulagement, soulagement, soulagement", c’est par ces trois mots que Didier Moutou, porte-parole et membre de "Democrats Abroad" (antenne officielle du Parti démocrate pour les Américains vivant en dehors des États-Unis) débute notre interview. Il vient d’apprendre la nouvelle de l’élection de Joe Biden. Le candidat démocrate a obtenu les 270 grands électeurs nécessaires pour accéder à la présidence, selon les décomptes de l'Associated Press, du "New York Times" et de CNN. 

Même enthousiasme pour Erez Levon, universitaire de nationalité américaine qui a voté par correspondance et qui vit à Paris. "Je suis démocrate. J'ai voté pour Biden. Je suis ravi ce soir", déclare-t-il. "J'attends qu'il réunisse le pays qui est complètement divisé aujourd'hui après 4 ans de présidence mensongère de Trump. J'espère qu'il va rétablir l'Etat de droit, le retour de la décence et de l'humilité dans les débats politiques", ajoute-t-il.

"Le plus dur reste à venir"

Pour Didier Moutou, les prochains mois s'annoncent difficiles. "On a tout un pays à réunir et à reconstruire au niveau économique, social et sanitaire. On est très ému mais en même temps, on sait que la tâche qui nous attend est énorme. Ca va être complexe mais on est prêt", affirme-t-il. Il reste prudent quant à d'éventuels recours de Donald Trump, "Beaucoup ont déjà été soumis et ceux qui ont été examinés par les experts juridiques ont été qualifiés de faibles. Il y en aura peut-être d’autres mais pour le moment, les observateurs de tout bord quel qu’ils soient n’ont pas relevé de fraudes", confirme-t-il. Et de poursuivre : "Il y a aura peut-être des surprises au niveau de la réunion du collège électoral le 14 décembre. Cela pourrait juste entrainer des ralentissements dans la proclamation officielle des résultats".

Il souhaite que Donald Trump reviendra à la raison mais il sait que ce dernier "peut basculer dans le déni et l’invective comme il l’a fait déjà plusieurs fois".

Erez Levon "espère que d’ici le 20 janvier (NDLR : jour de la passassion officielle de pouvoir entre Donald Trump et Joe Biden) tout va bien se passer. Je ne sais pas ce que Trump va faire. Dans les semaines et les mois à venir il risque de lancer des procédures et des appels en justice et essaiera de diviser encore plus. Mais j’ai assez confiance dans les institutions américaines pour que le 20 janvier nous ayont un nouveau président".

Des messages de félicitations ont été envoyés sur les réseaux sociaux à Joe Biden et Kamala Harris, première femme noire élue vice-présidente des Etats-Unis. Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France ou Anne Hidalgo, la maire de Paris ont salué leur victoire.  
Ce soir, Democrats Abroad n'annonce pas de festivités à Paris, confinement oblige.





 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique