Joséphine Baker au Panthéon : ce qu'il faut savoir de la cérémonie

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marc Taubert avec AFP
Joséphine Baker en novembre 1973 lors d'un concert au château de Versailles.
Joséphine Baker en novembre 1973 lors d'un concert au château de Versailles. © AFP

Un cénotaphe, un tombeau ne contenant pas le corps, sera transporté à partir de 17h30 du bas de la rue Soufflot au Panthéon. Son corps restera enterré à Monaco, aux côté de celui de son mari.

Des centaines de personnes sont attendues à partir de 17h30 devant Panthéon, considéré comme "le temple laïc de la République" et dont le fronton proclame "Aux grands hommes, la patrie reconnaissante".

Femme, noire, artiste de scène et née à l'étranger, Joséphine Baker sera la sixième femme (sur 80 personnages) à y entrer. La dernière fut Simone Veil en 2018. Décidée par Emmanuel Macron, sa panthéonisation intervient 46 ans après sa mort, le 12 avril 1975 à l'âge de 68 ans, trois jours après avoir fêté ses noces d'or sur la scène.

Cercueil porté par des militaires

La cérémonie a été préparée "dans les moindres détails" avec la famille très nombreuse de Joséphine Baker, qui avait adopté 12 enfants, dont 11 sont toujours vivants.

Comme le prévoit le rituel de la panthéonisation, le cercueil, porté par des militaires, remontera la rue Soufflot, la Marseillaise sera jouée par la Garde Républicaine et les chœurs de l'armée et des enfants chanteront un air de la diva. La cérémonie durera environ 1h30 et des restrictions de circulations sont à prévoir dans le Ve arrondissement.

Une projection vidéo sur la façade du Panthéon retracera les grandes étapes de sa vie avant le discours d'Emmanuel Macron, puis l'ouverture des portes au son de la composition spécialement créée par le musicien Pascal Dusapin.

Les élèves de plusieurs écoles, dont celles portant le nom de Joséphine Baker, ont été invités à la cérémonie.

Joséphine Baker restera enterrée à Monaco

Le cercueil de Joséphine Baker ne sera pas déplacé du cimetière marin de Monaco, où elle repose avec son dernier mari et l'un de ses enfants, non loin de la princesse Grace qui l'avait soutenue dans les dernières années de sa vie.

Même si un cercueil sera porté pour la célébration, c'est un cénotaphe, un tombeau ne contenant pas le corps, qui sera installé dans le caveau 13 de la crypte où se trouve déjà l'écrivain Maurice Genevoix, dernier entré au Panthéon.  

Symboliquement, le cénotaphe a été rempli de poignées des quatre terres qui "étaient chères à Joséphine Baker": la ville américaine de Saint-Louis (Missouri) où elle naquit en 1906, Paris où elle connut la gloire, le château des Milandes (Dordogne) où elle installa sa tribu "arc-en-ciel", et Monaco où elle termina sa vie.  

Par ailleurs, des démarches ont été engagées pour que la station de métro Gaîté soit baptisée Joséphine Baker car elle est proche de Bobino, le dernier théâtre parisien où s'est produite l'interprète de la célèbre chanson "J'ai deux amours".

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.