La Ville de Paris annonce des mesures pour faire de la capitale une ville « 100 % cyclable »

Ce jeudi, la Mairie de Paris a annoncé un plan vélo avec l’objectif de faire de la capitale une ville « 100 % cyclable » à l’horizon 2026. Parmi les mesures proposées, une augmentation des places de stationnement pour les cyclistes.

D’ici 2026, la mairie de la capitale entend faire de Paris, une ville entièrement cyclable à travers un "plan vélo 2021-2026". Lors d’un point presse tenu ce jeudi, David Belliard, adjoint d’Anne Hidalgo à la transformation de l’espace public, a détaillé les mesures phare de ce plan. "Paris a initié sa révolution de mobilité avec une massification des usages" a-t-il déclaré en préambule.

Le plan comporte plusieurs mesures dont le projet de pérennisation de 52 kilomètres de piste cyclable mis en place au début de la crise sanitaire. Celles-ci devraient être pérennisées d’ici 2024. La mairie prévoit également la construction de nouvelles pistes cyclables à hauteur de 130 kilomètres autour des grands axes. 

Des annonces sur le stationnement des vélos

David Belliard a également annoncé la création de 100 000 places de stationnement pour les vélos dans la capitale. "Un des freins à l’usage du vélo, c’est la crainte de se le faire voler" a-t-il expliqué pour justifier la mesure. En terme de sécurité, l’adjoint chargé de la transformation de l’espace public a précisé que 40 000 de ces 100 000 places sécurisées seront installés près des gares et des bouches de métro et autres stations de RER.

Enfin, la mairie assure vouloir consacrer une partie du budget du plan à une campagne visant à former les enfants parisiens à la conduite d’un vélo et aux règles de l’espace public. "L’objectif, c’est que tous les petits Parisiens et Parisiennes sachent faire du vélo en sortant du CM2" a annoncé l’adjoint d’Anne Hidalgo. 

« Nous louons l’ambition de la mairie mais avons des inquiétudes en terme de réalisations des mesures »

Du côté des associations d’usagers, la réaction aux mesures annoncées est plutôt mitigée. Pour la directrice de l’association Paris en Selle, Camille Hanuise "la planification des mesures sur plusieurs années est une bonne chose et les sommes allouées à ce plan sont conséquentes avec 100 millions d'euros de plus de budget que lors de la mandature précédente."

En revanche, l’association demande désormais à la Ville de Paris un calendrier précis des réalisations du plan. "Nous sommes inquiets quant à la réalisation de ces projets. Avec le calendrier dévoilé aujourd’hui, on reste dans l’expectative. Il est encore difficile de mesurer la crédibilité et la réalité de telles annonces tant qu’elles ne sont pas associées à un calendrier de réalisation" explique la directrice. Le plan sera présenté devant le Conseil de Paris mi-novembre.                     

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vélo transports économie