Cet article date de plus de 6 ans

Le camping Paris-Bois de Boulogne affiche complet cet été

Au Bois de Boulogne se situe le seul camping de la capitale. Celui-ci attire de nombreux touristes venus visiter la ville lumière.
© F3
Un camping aux portes de la capitale, des hôtesses qui accueillent de nombreux touristes, bienvenue au camping Paris-Bois de Boulogne. A l’entrée, voitures et camping-cars se succèdent dans une bonne humeur ambiante malgré de longues heures de trajet.

Comme son nom l’indique, le camping se situe dans le Bois de Boulogne à Paris, près de Porte Maillot. Géré par le même propriétaire privé depuis trois ans, le camping s’étend sur huit hectares et offre 410 emplacements pour les touristes. Cet été ils sont à 75% étrangers et les plus nombreux sont Hollandais. Le camping Paris-bois de Boulogne est l’unique camping de la capitale et ses fréquentations sont toujours à la hausse malgré la crise. Le camping affiche même complet.

Pourquoi préférer le camping plutôt que l’hôtel ou un appartement ? Deux raisons sont évoquées par la clientèle


Tout d’abord le camping est un lieu naturel et agréable où l’air y est plus respirable qu’en pleine ville. Ainsi, à l’heure du déjeuner, les vacanciers sortent les tables et profitent du plein air. Mais surtout, réserver un place de camping permet de faire des économies. Avec une location en plein cœur de la capitale, les prix ne tiennent pas la comparaison.
           
Par ailleurs, le camping offre des services facilitant la vie aux résidents. En effet, à l’accueil, il est possible d’acheter directement ses billets pour visiter les monuments où les attractions de la capitale. Les visiteurs ont la possibilité de se restaurer sur place. Les pizzas sont vendues, le tarif le plus bas est à 9,50 euros.  De plus une navette à 2 euros est à la disposition des campeurs, elle effectue une rotation toutes les demi-heures et conduit les touristes jusqu’à la Porte Maillot. Un séjour au camping est pour les touristes l’occasion de découvrir la capitale sous un autre angle et à moindre coût.

>> Un reportage de Caroline Pelé 

bois



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vacances sorties et loisirs tourisme économie