Le rappeur Lomepal visé par une deuxième plainte pour viol

L'artiste avait été placé en garde à vue la semaine dernière suite à une première plainte pour viol. Une enquête préliminaire avait été ouverte. Il est aujourd'hui visé par une nouvelle affaire.

Une deuxième femme a récemment porté plainte pour viol contre le rappeur. Fin 2023, elle a dénoncé des faits de viol en 2018 ayant eu lieu en France, ont indiqué mercredi deux des sources proches du dossier. La semaine dernière, l'artiste a été confronté à ses deux accusatrices à Paris.

Dans les deux cas, les faits se seraient déroulés "au domicile des plaignantes", a ajouté une autre source proche du dossier.

Une première plainte déposée en 2020 

Les investigations avaient été lancées après le dépôt en 2020 de la plainte d'une connaissance du rappeur, qui l'accuse de l'avoir violée en 2017 à New York. Convoqué mardi 27 février, le phénomène du rap tricolore, 32 ans et trois millions d'auditeurs mensuels sur la plateforme musicale Spotify, a été placé en garde à vue dans les locaux du 3e district de la police judiciaire à Paris, avant d'en ressortir libre le lendemain, détaille une source proche du dossier. "Notre client ne s'exprimera pas pour le moment, car il souhaite laisser la justice travailler sereinement", ont réagi auprès de l'AFP ses avocates, Mes Jacqueline Laffont et Julie Benedetti.

"Il a été entendu longuement, a pu répondre précisément et fournir des éléments matériels déterminants", ont-elles assuré. Début août, après la révélation dans la presse de l'enquête, le chanteur s'était exprimé sur son compte Instagram : "Est-ce que j'ai forcé qui que ce soit à faire quoi que ce soit ? Non. Est-ce qu'il y a eu des choses illégales ? Non. Et je ne le laisserai jamais dire."

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Paris Ile-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité