Malgré les polémiques autour de Vélib’, Smovengo revendique 255 000 abonnés en région parisienne

Smovengo annonce que 16 000 Vélib’ sont aujourd'hui déployés en région parisienne. / © IP3 PRESS/MAXPPP
Smovengo annonce que 16 000 Vélib’ sont aujourd'hui déployés en région parisienne. / © IP3 PRESS/MAXPPP

Après de nombreuses polémiques depuis son arrivée comme opérateur de Vélib’ début 2018, Smovengo se félicite de réunir aujourd’hui un total de 255 000 abonnés au service de location de vélos en libre-service. Un niveau proche de celui atteint par son prédécesseur, JCDecaux.

Par France 3 Paris IDF / AFP

Smovengo a-t-il réussi pour de bon à redresser la barre ? L’opérateur revendique en tout cas 255 000 abonnés à Vélib', à Paris et en Île-de-France. « Quand je suis arrivé, il y avait 130 000 abonnés, a en effet expliqué sur Radio Classique Arnaud Marion, le directeur général arrivé à l'été 2018 et qui passe désormais la main. Aujourd'hui on est à 255 000. »
« Chez JCDecaux, ils étaient à 285 000. D'ici la fin de l'année ce sera atteint », promet ainsi Arnaud Marion. L’annonce survient après de nombreux déboires pour Smovengo, qui avait pris la suite de son concurrent dans l'exploitation des vélos en libre-service, en janvier 2018. Pannes, retards d'installation… La menace d'une résiliation du contrat avait même un temps plané.

« Quand je suis arrivé, la situation était proche de l'arrêt »

Arnaud Marion, spécialiste des crises dans les entreprises, défend son bilan : « Quand je suis arrivé, la situation était proche de l'arrêt... C'était un changement d'infrastructure, il fallait débâtir et rebâtir 1 400 stations, c'était un changement de système avec des stations électrifiées et chargeantes. » Et de poursuivre : « Personne ne s'est rendu compte que ce n'était pas en six mois que ça pouvait se faire ».
D’après le directeur général, 16 000 Vélib’ sont aujourd'hui déployés en région parisienne, soit huit fois plus qu'en juillet 2018. Il précise que 6 000 à 7 000 des vélos sont électriques. De quoi se féliciter, à grand renfort de chiffres : « On fait plus de trois millions de courses par mois dont 1,3 million en électrique. On est le numéro un mondial du vélo partagé et le numéro un mondial du vélo électrique partagé… Il n'y a pas un opérateur, y compris les américains, qui nous égalent à ce niveau. »

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus