Bannière résultats municipales

Municipales à Paris : dans le Ve les listes LaREM et LR vont fusionner

LaREM et LR vont s’allier dans le Ve arrondissement. La maire sortante Florence Berthout, a trouvé un accord avec Rachida Dati pour fusionner la liste.
 

La maire (DVD) du Ve Florence Berthout a négocié une fusion avec la candidate LR
La maire (DVD) du Ve Florence Berthout a négocié une fusion avec la candidate LR © WOSTOK PRESS/MAXPPP

L’accord a été passé in extremis à quelques heures du dépôt des listes pour le second tour. Et fait unique, ce sera le seul entre Les Républicains et La République en Marche dans la capitale. Dans un bref communiqué Rachida Dati a confirmé qu’une entente avait été trouvée avec Florence Berthout. La maire sortante du Ve "sera candidate divers droite soutenant la candidature de Rachida Dati" peut-on lire.
 
Communiqué de Rachida Dati
Communiqué de Rachida Dati

Pourtant il y a seulement quatre jour la maire du VIIe affirmait dans les pages de L’Express qu’il n’y aurait "pas de fusion" entre sa liste et Florence Berthout, issue des rangs LR mais ralliée pour ces municipales à LaREM. Il y a un an, Florence Berthout avait quitté les rangs des Republicains pour soutenir Emmanuel Macron, après la défaite de la droite aux élections européennes. Ce mardi 2 juin elle assure avoir "rejoint un projet ambitieux pour battre Anne Hidalgo. C’est une décision pour le second tour. Il n’a pas d’accord au-delà", précise la maire du Ve, qui dans un communiqué dit avoir "déposé une liste d’union de la droite et du centre".
 
Communiqué de Florence Berthout qui affirme mener une liste d'union de la droite et du centre
Communiqué de Florence Berthout qui affirme mener une liste d'union de la droite et du centre

Une alliance quelques heures après l’accord PS/EELV


Si la maire sortante dit qu’il n’y aura pas de troisième voie après le scrutin, l’accord passé sans grande surprise ce lundi entre le PS et les Verts a certainement accéléré leurs échanges. Sans un rapprochement entre LaRem et LR, l’alliance entre Anne Hidalgo et David Belliard signifiait une défaite quasi certaine pour la maire sortante dans l’arrondissement. 
 

Le 15 mars dernier, Florence Berthout est arrivée première avec 28,50% des voix. Une courte avance sur la candidate PS Marie-Christine Legardeley (25,42%). Anne Biraben tête de liste de Dati pour Paris a rassemblé 17,27% des électeurs, devant Laurent Audouin (EELV) est ses 11,41%.

Une décision incomprise par certains marcheurs


Si Florence Berthout a obtenu l’accord d’Agnès Buzyn, la décision ne fait pas l’unanimité chez les marcheurs. Pour le député Hugues Renson il s’agit d’un " accord de boutiquier, destiné à sauver des places, si loin des valeurs que nous avons portées".
 


Le retour d’un clivage gauche/droite

Avec cet accord Paris retrouve le clivage entre la gauche et la droite. Une carte de la ville à l’issue du premier tour permet de prendre conscience du retour à cette dualité.
 

Après ce ralliement de Florence Berthout aux côtés de Rachida Dati, seule Delphine Bürkli, elle aussi ex-LR, et maire sortante du IXe arrondissement, se maintient aux côtés d’Agnès Buzyn.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections les républicains la république en marche
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter