Noël en BD : et pour quelques bulles de plus pour les étrennes. Les meilleurs choix de bandes dessinées, selon les libraires de Paris et de la Région

Publié le Mis à jour le
Écrit par Didier Morel

Le livre reste le deuxième cadeau le plus offert pour les fêtes de fin d'année, derrière les jouets et devant les cartes cadeaux. Mais cela reste toujours un dilemme : lequel choisir pour sa famille, ses amis ou celle, celui que l'on aime ? Nous avons repéré les meilleurs conseils des libraires du Grand Paris, leurs coups de cœur ou leurs meilleurs choix de l'année écoulée.

  • Quelqu'un à qui parler par Grégory Panaccione - Éditions Le Lombard

"Grégory Panaccione nous offre une nouvelle fois un récit touchant et drôle à la manière de son "Océan d'amour", en adaptant le roman éponyme de Cyril Massarotto. Un émouvant hommage à l'enfance !" Librairie La Rubrique à Bulles - Paris 11e

L'album de Grégory Panaccione est déjà en lice pour le Prix des Libraires de bande dessinée 2022 et déjà lauréat du prix Landernau BD 2021 ( Le lauréat est désigné par un jury composé de dix libraires spécialisés ).

L’enfant que j’étais n’aime pas l’adulte que je suis.

Samuel dans "Quelqu'un à qui parler" de Grégory Panaccione

"Se reconnecter à son enfant intérieur, c'est le reconnaître. Et ça c'est déjà beaucoup !" Ces dernières années, les guides de psychologie se sont multipliés sur ce thème et faire cette expérience peut se révéler salutaire. Avec ce roman graphique Quelqu'un à qui parler, Grégory Panaccione en propose une démonstration éclatante à travers l'histoire d'un jeune parisien de 35 ans, confronté à une vie personnelle et professionnelle bien éloignée de ses espoirs d'enfant. Tout commence lors de sa soirée d'anniversaire, désespérément seul dans un studio sous les toits de la capitale, avec un gâteau et une bouteille de champagne. L'appel habituel à une ex-fiancée aboutit une fois de plus à une fin de non recevoir pour la 8ème année consécutive. Son portable noyé sous un flot de champagne désormais inutilisable, il ne lui reste que son téléphone fixe et en mémoire un seul numéro : celui de ses parents que tous les enfants apprennent par cœur. Et - ô surprise ! - un garçon de 10 ans justement répond. Comme lui, il se prénomme Samuel et comme lui, il connait tous les détails de sa vie d'avant. S'enclenche alors un scénario habile adapté du roman de Cyril Massarrotto (éditions XO) "Le mien, c’était 68-50-41-35, celui qu’on retrouve dans le livre. Par réflexe, je l’ai composé sur mon portable, et j’ai appelé ; ma nièce m’a alors dit : « Imagine, si ça répond ! » Je n’ai donc eu qu’à imaginer…" Une histoire pendant laquelle l'enfant, et l'adulte qu'il est devenu, vont chacun s'entraider à surmonter les épreuves de leur vie à près de 25 ans d'écart. Les deux Samuel ont chacun trouvé quelqu'un à qui parler.

Le dessinateur Grégory Panaccione réussit à rendre réaliste et plausible ce récit fantastique. Il avait déjà été brillamment remarqué avec Un océan d'amour (Delcourt), composé avec Wilfrid Lupano -l'histoire entièrement sans parole d'une bretonne et de son mari pécheur qui vont remuer ciel et terre pour se retrouver après un accident de pêche en pleine mer- il excelle de nouveau dans les émotions transcrites sur les visages de ses nouveaux personnages. Ce roman graphique alterne une sorte de va-et-vient entre séquences muettes et dialogues.

  • Ballade pour Sophie par Filipe Melo & Juan Cavia - Éditions Paquet

"Le parcours chaotique d'un pianiste virtuose. notre album préféré de ce début d'année 2021" Librairie BD Phil à Asnières (92)

Balada para Sophie, en version originale pour les lusophones, car ce titre nous vient du Portugal. L'histoire se déroule dans une ville imaginaire qui pourrait être dans la région  : Cressy-la-Valoise - possiblement un mix de Crécy-La-Chapelle (77) et Crépy-en-Valois (60). Cette Ballade pour Sophie là prend deux "l" car ce n'est pas tout à fait à une promenade que nous invite le duo d'auteur portugo-argentin, Filipe Melo & Juan Cavia, mais à une plongée dans les souvenirs d'un pianiste de talent, le "Maestro", dépassé par un artiste de génie, le "Poète du Piano". L'histoire de cette rivalité née en 1933 nous est racontée au travers d'un entretien mené par une jeune journaliste parisienne, stagiaire pour le journal Le Monde. Mine de rien, ce roman graphique nous conduit vers une très intéressante réflexion sur la musique et la relation amour/haine puis jalousie qui en découle lorsque survient le succès.

C'est la 4ème collaboration des deux compères, déjà reconnus pour leurs qualités tant graphiques que scénaristes, Ils ont notamment travaillé ensemble pour Amertumes aux mêmes éditions Paquet en 2019. Filipe Melo est également scénariste-réalisateur de films… et pianiste professionnel. En fin d'album, il nous offre la partition de cette Ballade pour Sophie. Composée par lui ou le "Maestro" .. Qui sait ?

Paru en début d'année 21, ce très remarqué roman graphique a fait partie de la sélection finale du Prix des lecteurs Ouest-France Quai des bulles 2021

Les éditions le ressortent en version spéciale pour les fêtes.

"MAGNIFIQUE ! Le pianiste Julien Dubois est devenu célèbre grâce à ses titres « grand public » interprétés sous le pseudonyme d’Eric Bonjour. Sa retraite méritée est pourtant troublée par une jeune journaliste qui s’obstine à demander une entrevue. Sa véritable histoire va alors nous être révélée. Grandiose." Librairie BD & CIE (Paris 16e)

  • 47 cordes par Timothée Le Boucher - Éditions Glénat

"Dans ce thriller cryptique, charnel et psychologique, Timotée Le Boucher prend Bram Stoker, Goethe ou encore Kubrick comme muses pour animer les succubes tirant les 47 cordes de notre pantin harpiste plongé au cœur de maelström gothique." Librairie BDnet Nation (Paris 12e)

Timothée Le Boucher revisite la thématique des personnalités multiples, souvent confondues à tort avec les personnes souffrant de schizophrénie. Son héroïne est une "métamorphe", une créature fantastique capable de changer d'apparence à volonté. Elle tombe amoureuse d'un jeune musicien, un harpiste. Mais quel visage choisir, quelle personnalité endosser, pour se faire aimer telle que l'on est profondément ?

Après de nombreuses tentatives infructueuses, les deux vont conclure un pacte qui donne son titre à cet album dense : 47 cordes, le nombre de cordes présentes sur une harpe. Et une de gagnée à chaque défi réussi. Avec quelques albums, dont le best-seller adapté au cinéma Ces jours qui disparaissent, Timothée Le Boucher est passé maître dans les récits qui dérangent, Das Unheimliche, l'inquiétante étrangeté chère à Freud. Ces récits inscrits dans le quotidien sont nimbés de "familier devenu étrange". Son sens de la narration lui permet d'éviter le piège de la répétition des défis, 47 tout de même, et son graphisme épuré, de bien caractériser les multiples personnages incarnés par son héroïne. Jeux de séduction, sensualité, rivalité, domination, emprise, on se laisse rapidement piégé et emporté par le flot de ce premier tome d'un thriller sensuel avec une femme puissante - à suivre avec une impatience grandissante.

  • La Nuit des temps par Christian de Metter - Éditions Philéas

"Aussi sublime que son roman d'origine, cette adaptation retranscrit avec force les émotions, l'humanité et la fatalité ! Une histoire touchante mise en image avec justesse et sensibilité ! À (re)découvrir !" Angélique de la Librairie Attitude

Pourquoi découvrir ou relire René Barjavel aujourd'hui ? Parce qu'il est un des rares auteurs visionnaires du XXe siècle. Comme Philip K. Dick ( Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? ) ou George Orwell (1984), l'imaginaire de l'inventeur du paradoxe temporel a marqué notre présent et notre futur. De Ravage, qui décrit un Paris futuriste calciné dans un monde privé d'électricité, au Voyageur imprudent, qui décrit les risques des voyages dans le temps, Barjavel a toujours eu une réflexion d'avance sur son époque. Avec cette version graphique de son roman culte La Nuit des Temps, on redécouvre combien il est important dans l'histoire de la S.F. Quand il l'a écrit, au départ, c'était un scénario prévu pour le cinéma. Souvent comparé au chef d'œuvre 2001, l'odyssée de l'espace le projet du film n'a pas abouti. Mais sa version en roman est devenue un véritable best-seller : La Nuit des temps s’est écoulée à plus de 2 620 000 exemplaires depuis 1968 !

La nuit des Temps (éditions Philéas) en version BD est une œuvre pleinement aboutie. Ne vous arrêtez pas à la couverture ou au style graphique âpre du dessinateur francilien Christian de Metter. Car, tout d'abord, cet auteur multi-primé est un habitué des adaptations à succès de romans comme Shutter Island de Dennis Lehane ou Au revoir là-haut de Pierre Lemaitre. Et pour celui-ci, il a eu la bonne idée de l'actualiser de nos jours, dans un contexte de crise climatique majeure qui fait écho à la civilisation disparue du roman.