Notre-Dame : deux écoles fermées après la découverte d'une forte concentration de plomb

Deux écoles dans le quartier de Notre-Dame ont été fermées ce jeudi. Une « mesure de précaution » après la découverte d’une forte concentration de plomb dans la cour de récréation, après l’incendie de la cathédrale, et en plein centre de loisirs cet été.
 

La décision a beau tomber en plein été, les écoles accueillent 180 enfants dans le cadre d’un centre de loisirs. La mairie de Paris informe en effet dans un communiqué que deux établissements situés à proximité de la cathédrale ont été fermés ce jeudi, à cause d'une forte concentration de plomb.

Les sites concernés sont les écoles maternelle et élémentaire de la rue Saint-Benoît, dans le 6e arrondissement. La décision tombe alors que le problème du plomb inquiète certains habitants depuis l’incendie de Notre-Dame, en avril dernier, et la fusion de plusieurs centaines de tonnes de métal présent dans la charpente et la toiture.La Ville avait annoncé la semaine dernière que des prélèvements lancés dans des établissements scolaires du quartier ne justifiaient « aucune alerte ». L'Agence régionale de santé (ARS) avait toutefois appelé à « de nouvelles mesures lorsqu’avaient été identifiés des niveaux supérieurs à 5000 microgrammes de plomb par m2 dans les espaces extérieurs », précise la mairie.
 

« Un nettoyage complet et approfondi de la cour des deux écoles va être effectué »

Les résultats des nouvelles mesures, réalisées mardi, sont tombés mercredi : « Ils mettent en évidence, dans la cour uniquement, des concentrations de surface en plomb dans les poussières supérieures aux valeurs de références ».« Un nettoyage complet et approfondi de la cour des deux écoles va être effectué, et des prélèvements seront faits à son issue, afin d’en contrôler l’efficacité, précise la Ville. Les résultats seront connus et rendus publics dès ce vendredi. »

La fermeture des deux écoles se poursuit donc demain, vendredi. Les enfants sont accueillis, en attendant, sur d’autres sites.
Vendredi, la Mairie de Paris tient à rassurer ses habitants et surtout, les parents de ces élèves. Emmanuel Grégoire, premier adjoint d'Anne Hidalgo, est serein : "ce sont des mesures de surveillance", "nous appliquons un principe de précaution".

Il indique écouter scrupuleusement les recommandations de l'ARS. Pour cette raison, l'école a été nettoyée une première fois. Le curetage des sols et le lessivage des murs a permis de diviser le taux de plomb par deux. Un second nettoyage est prévu prochainement pour abaisser le taux à moins de 1 000 mg par mètre carré, comme le demande l'ARS. 

La ville promet un suivi accru et des mesures de surveillance qui s'inscriront dans la durée. 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité