• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

« Notre-Dame est sans toit, nous aussi » : la colère du Droit Au Logement à Paris, pour défendre les SDF

Les militants du DAL dans le square René-Viviani, dans le 5e arrondissement de Paris, à deux pas de Notre-Dame. / © I. Dupont / France 3 Paris IDF.
Les militants du DAL dans le square René-Viviani, dans le 5e arrondissement de Paris, à deux pas de Notre-Dame. / © I. Dupont / France 3 Paris IDF.

Des militants du DAL ont occupé ce lundi le square René-Viviani, à Paris, pour demander « l’hébergement et le logement pour tous ». Un square situé à deux pas de Notre-Dame de Paris, objet de nombreux dons après l’incendie de la semaine dernière.

Par France 3 Paris IDF

« Un milliard en 24 heures pour le toit de Notre-Dame et rien pour les sans-toit », « Notre-Dame est sans toit, nous aussi », « un milliard pour Notre-Dame et zéro pour les sans-logis »… Equipés de banderoles, les militants du Droit au Logement (DAL) se sont rassemblés ce lundi dans le square René-Viviani, à Paris.
L’occupation du square, situé à deux pas de la cathédrale dans le 6e arrondissement, visait à dénoncer « l'indifférence générale » du gouvernement quant au sort des SDF. Un sort mis en parallèle avec les dons massifs effectués après l’incendie partiel de la semaine dernière.

Le gymnase Roquépine, occupé depuis trois mois par 150 familles

Evacués dans l’après-midi par la police, les militants sont ensuite retournés vers le gymnase Roquépine, dans le 8e arrondissement. Un espace occupé depuis trois mois par 150 familles sans logis, proche de l’Elysée.
Le DAL demande « l’hébergement et le logement pour tous ».

 

Sur le même sujet

Procès tentative attentat près de Notre-Dame de Paris

Les + Lus