Nuit blanche à Paris : ce qu'il ne faut pas rater

La 20e édition de Nuit Blanche, samedi à Paris et dans 13 villes de sa métropole, se veut une rencontre entre art et sport dans la perspective des JO 2024. Découvrez cinq choses à ne pas rater.

Invités à "mettre les corps en mouvement", les deux directeurs artistiques, Sandrina Martins et Mourad Merzouki, ont fait du chemin de grande randonnée qui ceinture la capitale, le GR75, créé en vue de la candidature de Paris pour obtenir ces JO, la colonne vertébrale de leur programmation avec trois parcours nord, ouest, est et un centre.

Ce dernier ira du Trocadéro au musée d'Art moderne, et permet de voir une dernière fois l'Arc de triomphe empaqueté et de découvrir l'exposition Les Envoûtés au musée d'art moderne. Mourad Merzouki lancera de l'Hôtel de Ville les festivités par une "balade chorégraphique" mêlant hip-hop et danse classique.

Parcours est

De la porte de Vincennes dans le 12e arrondissement aux Grands Moulins, dans le 13e arrondissement, ce parcours permet de découvrir le vélodrome de la CIPALE, un site construit lors des JO de 1924 et qui recevait jusqu’en 1974 l’arrivée du Tour de France. Les spectateurs sont invités à découvrir l'œuvre de Laurent Perbos qui a tenté de reproduire un terrain de tennis qui imite la terre battue, sur les marches de la BNF.

Autre découverte, un orchestre participatif au stade Léo Lagrange dans le 12e arrondissement. L’Orchestre de spectacle de Montreuil est un orchestre réunissant professionnels et amateurs. "Avec Hymnes en jeux, cet orchestre interprète des hymnes nationaux réorchestrés par des compositeurs de styles musicaux variés", précise un communiqué de la Nuit blanche.

Parcours ouest

Ce parcours va de Balard, dans le 15e arrondissement, à la Porte d’Auteuil et longe le GR75 sur près de 4,5 km.

À voir notamment, une Roller Dance Party : la Roll Bounce by Sonikem pour revivre les folles ambiances des Roller Party américaines. Aux côtés de danseurs professionnels, chacun est invité à ramener ses patins.

Parcours Nord

Long de 6 km, ce parcours va de la Porte d’Aubervilliers à la Porte des Lilas en passant par le canal Saint Denis. A ne pas rater, la performance "Armor" de l’artiste Kubra Khademi. Cette artiste afghane a voulu dénoncer à Kaboul en 2015 le harcèlement de rue.

L'artiste "s’est promenée vêtue d’une armure en acier recouvrant et magnifiant les parties de son corps quotidiennement visées par les remarques et les attouchements des passants : ses seins, ses fesses, son ventre".

Au bout de 8 minutes, elle a dû arrêter sa performance face à l'hostilité des passants et de se réfugier à l'étranger. Cette performance sera présentée au 6b à Saint-Denis.

Car l'événement ne se déroule pas qu'à Paris mais aussi dans 13 villes de sa métropole.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nuit blanche événements sorties et loisirs festival