Paris : 2 000 arbres plantés pour créer une « forêt primitive » dans le bois de Vincennes

200 volontaires parisiens ont participé à la plantation de 2 000 jeunes pousses ce samedi, à l'orée le bois de Vincennes. Objectif : créer une forêt très dense, contre la pollution et pour une biodiversité renforcée. / © N. Bappel / France 3 Paris IDF
200 volontaires parisiens ont participé à la plantation de 2 000 jeunes pousses ce samedi, à l'orée le bois de Vincennes. Objectif : créer une forêt très dense, contre la pollution et pour une biodiversité renforcée. / © N. Bappel / France 3 Paris IDF

Près de la pelouse de Reuilly, l’ensemble des jeunes arbres plantés ce samedi matin doit à terme reboiser une parcelle de 700 m2. Une opération organisée grâce à l’aide de nombreux volontaires parisiens, pour plus de biodiversité et contre la pollution urbaine.

Par PDB

200 volontaires équipés de pelles et de pioches, pour planter 2 000 jeunes pousses. Lancée ce samedi matin à l'orée du bois de Vincennes, l’opération vise à créer une « forêt primitive », très dense, au sein même de la capitale.
Paris : 2 000 arbres plantés pour créer une « forêt primitive » dans le bois de Vincennes
Intervenants : Stéphane Hallaire, Reforest'Action // Aurélia Chavanne, Ingénieur Forestier - Pôle sylvicole du bois de Vincennes // Solal, 9 ans. - Nicole BAPPEL / Pierre PACHOUD
Dans l’idée, les 700 m2 ainsi reboisés devraient à terme ressembler à un espace forestier (en apparence) vierge, comme si la main de l’homme n’était pas intervenue depuis des centaines d’années.

Une parcelle forestière très dense, sans plus aucune intervention humaine à l’avenir

Mené à l’occasion du Mois de la forêt, le projet est piloté par la startup Reforest’Action, en collaboration avec la mairie de Paris. Basée sur la méthode dite « Miyawaki » (surnommée d’après Akira Miyawaki, un botaniste japonais spécialisé dans l’écologie végétale), la plantation devrait booster la biodiversité des lieux et aider à combattre la pollution urbaine.
Chênes, cornouillers, houx, tilleuls… Au total, les jeunes arbres ont été sélectionnés parmi une vingtaine d’essences différentes, et plantées par nombre de trois au mètre carré. L’ensemble étant originaire de la région parisienne.

La parcelle, bien plus dense qu’une zone forestière traditionnelle, devrait croître très rapidement - chaque plante étant poussée à se faire sa propre place vers les rayons de soleil. Le tout, sans plus aucune intervention humaine.

Sur le même sujet

Les villes franciliennes dévoilent leurs œuvres d'art

Les + Lus