Paris : 3 repères pour ne pas se perdre dans l'histoire des Invalides

L'Hôtel des Invalides, à Paris. / © MAXPPP
L'Hôtel des Invalides, à Paris. / © MAXPPP

C'est l'un des nombreux bâtiments emblématiques de la France et de son histoire. Les Invalides sont le symbole de la reconnaissance des rois de France pour ceux qui sont allés au combat pour la Nation.
Une histoire qui commence au XVIIème siècle.

Par France Montagne


Le tombeau de Napoléon

C'est l'architecte Louis Visconti  (1791-1853), qui réalise, sous le Dôme des invalides, le mausolée de l'empereur.
D'importantes transformations sont nécessaires. Visconti doit percer une immense excavation pour accueillir le tombeau.
Façonné dans des blocs de quartzite rouge, placé sur un socle de granit vert des Vosges, il est cerné d'une couronne de lauriers et d'inscriptions rappelant les grandes victoires de l'Empire.
Le tombeau de Napoléon, aux Invalides. / © France 3 Paris IDF/E. Tixier
Le tombeau de Napoléon, aux Invalides. / © France 3 Paris IDF/E. Tixier
Napoléon Ier décéde à l'île de Sainte-Hélène le 5 mai 1821 où il vivait en exil depuis 1815. Sa dépouille y demeure jusqu'au 15 octobre 1840.
En 1840, le roi Louis-Philippe transfert le corps de l'Empereur et ce n'est que le 2 avril 1861 que les cendres de la dépouille impériale sont déposées aux Invalides.
Des funérailles nationales accompagnent l'arrivée des cendres de l'Empereur.

La chapelle Royale du Dôme et la chapelle de l’église Saint Louis des Invalides

En 1677, l’architecte de Versailles, Jules Hardouin Mansart, continu l’œuvre de son prédécesseur, Liberal Bruant.
Il dessine le Dôme et l’église, divisée en deux parties, selon la volonté de Louis XIV. D'une part la chapelle Royale du Dôme
et d'autre part la chapelle de l’église Saint Louis des Invalides pour les soldats.
Les deux autels des églises se font face. Ainsi le Roi Louis XIV peut, en même temps, être face au Christ et aux Soldats pendant l’office.
Dans la galerie circulaire, une suite de bas-reliefs sculptés par Simart figurent les principales actions de son règne.
Au fond de la crypte, au-dessus de la dalle sous laquelle repose le Roi de Rome, est érigée une statue de l'Empereur portant les emblèmes impériaux
L'église Saint-Louis des Invalides (incluant l'église des Soldats et l'église du Dôme), abrite le caveau des gouverneurs où reposent
de nombreux gouverneurs des Invalides, des maréchaux de France et des grands chefs militaires. La voûte est ornée des trophées militaires de la France
Les grandes orgues de l'église ont été construites entre 1679 et 1687 et restaurées de 1955 à 1957.
L'église du Dôme abrite les sépultures de deux des frères de Napoléon, Jérôme Bonaparte et Joseph Bonaparte, son fils, l'Aiglon, Turenne, Vauban ainsi que celles, plus récentes, des maréchaux Foch et Lyautey.

Les Invalides


L'hôtel des Invalides

La plus grande et la plus austère partie des Invalides. Elle est conçue, à ses débuts par l’architecte Liberal Bruant, puis Jules Hardouin-Mansart,
sur l'ordre de Louis XIV par l'édit royal du 24 février 1670.
A l'origine, il est dédié au logement des anciens soldats du roi soleil. D'où son nom : un hôtel pour abriter les invalides de ses armées, le plus souvent bien démunis et malades.
Les premiers pensionnaires entrent en 1674, seulement 3 ans après le début des travaux.
Invalides
vues aériennes - F3

A la fin du XVIIème siècle, le bâtiment abrite 4 000 pensionnaires. C'est une vraie ville dans la ville.
Aujourd'hui, il accueille toujours des invalides, mais également la cathédrale Saint-Louis des Invalides, plusieurs musées et une nécropole militaire.
Cet immense complexe architectural est un des chefs-d’œuvre les plus importants de l'architecture classique française.

Bonus : 
Son et lumière aux Invalides


Sur le même sujet

Grigny, qui cumule toutes les difficultés de la banlieue à la fois

Les + Lus