Paris – La SNCF met aux enchères des objets des “petits gris” au profit des Resto du Cœur

Des sièges en skaï orange, l'un des emblèmes de ces trains en acier gris. / © Antoine Marguet - France 3 Paris Ile-de-France
Des sièges en skaï orange, l'un des emblèmes de ces trains en acier gris. / © Antoine Marguet - France 3 Paris Ile-de-France

Des objets des anciens trains de banlieue en acier inoxydable, les "petits gris", vont être mis aux enchères ce lundi à Ground Control à Paris. Les recettes seront données aux Resto du Cœur.

Par MT/AFP

Ces trains mythiques en acier inoxydables ont circulé jusqu'à la fin 2018. La SNCF va organiser lundi à Paris une vente aux enchères d'objets issus des "petits gris". Les profits de la vente iront aux Restos du Cœur qui ont lancé leur campagne hivernale le 25 novembre dernier.

56 pièces originales sont mises à la vente : phares, lanternes, tabourets, banquettes, interphones, porte-bagages ou encore des manomètres. Plus original, la compagnie ferroviaire a commandé à cinq studios de jeunes designers de transformer des pièces de ces trains en 17 objets du quotidien comme un vaisselier, une table, des étagères, une poubelle, un banc, des portes ou des lampes.

Tous ces objets auront des mises à prix relativement modestes, pour "que tout le monde puisse participer", a expliqué le commissaire-priseur Ludovic Morand.
 

Plus de 45 000 euros en 2012

Une première vente, en 2012, avait rapporté 45.530 euros.

Les "petits gris" - officiellement Z5300, aussi appelés "rames inox" ou "couscoussières" -, ont circulé dans la région parisienne de 1965 à 2018. Ils incarnaient avec leur caisse argentée et leurs banquettes en skaï orange, le confort moderne dans les années 1960.

"Les 'petits gris' ont accompagné la vie des gens matin et soir pendant 54 ans sur parfois de très longues distances. Ils ont marqué la vie de beaucoup de nos voyageurs et on a souhaité pouvoir leur donner une deuxième vie", a ainsi expliqué à l'AFP Alain Krakovitch, le directeur général de Transilien.

Les objets sont exposés jusqu'à la vente aux enchères, qui aura lieu lundi à 18h30, à Ground Control, près de la Gare de Lyon (81 rue du Charolais) à Paris.
 

Sur le même sujet

Les + Lus